Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

lundi 9 mars 2009

Stargate Atlantis - Episode 4.13

Quarantaine / Quarantine
Saison 4, Episode 13 sur 20
Diffusion us : Sci Fi - 18 janvier 2008
Diffusion française : SerieClub - 5 mars 2009
413_quarantine_01 413_quarantine_02 413_quarantine_06

Résumé :
John se prend par Batman.

Mon avis :
Teyla va exploser ! Sans déconner. Sa grossesse avance à un rythme de folie. Ce qui s'explique par le fait que cet épisode a été tourné après les vacances d'été de l'équipe. En juillet 2007 ... Hum.

L'épisode apporte pas ma de touches sur les personnages. Bon, ce n'est pas que savoir que Radek Zelenka élève des pigeons qui va changer ma vie mais ce sont ces petits détails qui permettent de s'attacher aux personnages. Détails dont manquait cruellement Weir. On apprend aussi que Zelenka apprécie les seins de Carter vu le regard lubrique qu'il pose dessus lorsqu'elle enlève sa veste. Et qu'il ne comprend pas l'humour vaseux de Carter. C'était d'ailleurs intéressant de les voir ensemble même si j'ai moins apprécié le passage où il fait tout péter, sous entendu : Carter est plus douée parce qu'elle n'aurait pas fait cette connerie. Dommage. Mais il se rattrape en sauvant la cité. On remarquera au passage que le comédien de doublage ne doit pas être à l'aise avec le tchèque puisque Zelenka ralait en tchèque dans le conduit en vo.

De son coté, John et Teyla ne se disent pas grand chose de nouveau, si ce n'est que John a peur de voir Teyla se mettre à accoucher parce que ça arrive toujours dans ce genre de situation. Du coup, il pète la fenêtre et grimpe à la tour au dessus du vide plutôt que de devoir aider un éventuel accouchement. C'est beau le courage :)

Dans la salle de contrôle, on a droit à aucun détail sur le gate guy et la gate girl. Si ce n'est que tout le monde a reconnu le recyclage de la gate girl Amelia Banks dont l'actrice jouait une technicienne réplicateur il y a quelques épisodes. Ont ils été infiltré ou bien y avait il pénurie de figurants à Vancouver ? Tadaaaa mystère !
Mais j'ai bien ri avec le gate guy qui sort son "non, j'ai juste coupé le son" quand l'alarme d'auto destruction s'arrête. Clin d'oeil des scénaristes aux situations de ce type où l'alarme devient bien énervante rapidement.

A l'infirmerie, Ronon est coincé avec Keller et les deux se rapprochent lentement, Keller attirée par la bestialité de Ronon. Comment ne pas craquer aussi ? Là encore, c'est très sympa de jouer avec l'image bourrin de Ronon qui demande si il y a du C-4 ou des pistolets à l'infirmerie et qui cherche à faire péter la porte façon dents de la mer. Et finalement, tout ça plait à Jennifer qui n'est plus du tout contre un rapprochement avec Ronon.

Mais Ronon va devoir se méfier car McKay est libre ! Un rival de poids vu que McKay décide de ne pas épouser Katie la biologiste après avoir été coincé toute la journée avec elle et malgré ses allusions sexuelles absolument pas subtils "oh oui, je dorlotte et caresse mon Rodney qui grandit du coup". Avec les gestes à l'appui. Mais mcKay se rend compte qu'il la rendra malheureusement si elle reste avec lui. Donc les deux se séparent. McKay étant sur le marché, je serais Ronon, je m'inquièterais. LOL.

Bref, un épisode typique des séries SF avec une couille du matériel qui provoque un huit-clos qui permet de développer un peu les personnages. L'épisode le fait plutôt bien et de façon sympathique et drôle. Ca ne reste pas non l'épisode du siècle mais c'est pas qu'agréable à suivre.