Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

vendredi 20 février 2009

Terminator: Les chroniques de Sarah Connor - Episode 2.11

. / Self made man
Saison 2, Episode 11
Diffusion us : FOX - 1er décembre 2008
Diffusion française : TF1 vision (vost) - 2 décembre 2008
Terminat_0099 Terminat_1127 Terminat_0593

Résumé :
Mais que peut bien faire Cameron la nuit ?

Mon avis :
On avait déjà eu un aperçu des occupations nocturnes de Cameron dans un épisode où elle s'amuse à planter sa barre de métal dans le jardin. Mais bon, ça va cinq minutes cette occupation et elle en change puisqu'on la retrouve livrant des beignets à un handicapé travaillant à la bibliothèque. Le petit charme lui sert à accéder aux différents livres et ainsi étudier la culture des natifs américains. Jusqu'à ce qu'elle découvre un T-888 sur plusieurs photos datant des années 30.
Après enquête de sa part, elle comprend qu'il a atterrit à la mauvaise époque et qu'il doit s'assurer de l'existence de la Pico Tower pour pouvoir s'y cacher en attendant 2010 et l'exécution du maire. Cameron va alors le chercher dans son mur et lui explose la tronche.
Cameron est un personnage fascinant et cet épisode le démontre à nouveau. La fin est dans ce sens terrible. On la voit durant tout l'épisode montrer des sentiments pour Eric et à la fin, quand il n'est pas là, elle s'en moque totalement, ne cherche même pas à savoir ce qui lui est arrivé et marchande son entrée avec la nouvelle. Peu importe que ça soit Eric, Pierre, Paul ou Martin tant qu'elle entre dans la bibliothèque. Elle agit très froidement comme le cyborg qu'elle est et on l'avait oublié durant tout l'épisode en se disant qu'elle commençait vraiment à développer des sentiments et finalement non. Elle ne fait croire à cela que dans le but d'arriver à ses fins. Et du coup, on peut remettre en question sa déclaration d'amour à John en début de saison. Pourquoi ça ne serait pas un simple moyen d'éviter la désactivation ?
Les scénaristes maitrisent vraiment bien la dualité de Cameron et l'exploite à merveille. C'est vraiment plus qu'intéressant de ce point de vue là.
Et puis on a droit à une baston entre cyborgs et c'est toujours tellement surréaliste que j'adore. Tout comme les dialogues de Cameron qui rétorque que Eric a un problème physique, ou qu'elle dit faire du sport quand elle le soulève sans problème.
Et même le T-888 n'est pas laissé de coté puisqu'il nous fait peur à nous-même vu qu'en deux temps, trois mouvements, il devient riche et influent alors que ce n'est qu'une machine, "a fraking toaster" comme diraient les membres de Battlestar Galactica. Ce point là est aussi très bien amené, tout en douceur, sans qu'on s'attarde dessus, mais suffisament pour qu'on le remarque.

Pendant ce temps, John est appelé à une fiesta et se fait éclater sur Halo 3 (encore une série qui cède au produit de placement de la XBox 360 de Microsoft). Riley fait sa bitch, il se bat, tout va bien. C'est clairement pas le point le plus passionant même si il est intéressant de voir le décalage entre John et ceux de son âge. Bon, le problème est que ceux de la fiesta ne représente pas vraiment ceux de son âge.
Les épisodes s'enchainent en tentant de nous faire aimer Riley mais c'est très difficile. C'est pas en comparant les surnoms donnés par les familles adoptives qu'on va s'attacher à elle. "Oh, tu es la déviante ? Moi c'était le déliquant." Mais on s'en fout John !!! J'ai vraiment l'impression que les scénaristes étirent en longueur une intrigue secondaire parce qu'ils ne savent pas trop quoi faire d'autre avec John.

Bref, un épisode excellent car il s'attarde sur Cameron de bien belle manière et il nous rappelle à quel point elle est dangereuse sous ses airs de gentille fille. Par contre, si on pouvait tuer Riley, histoire qu'on passe à autre chose pour John, j'en serais reconnaissant.