Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

vendredi 30 janvier 2009

Desperate Housewives - Episode 4.14

To psy or not to psy / Opening doors
Saison 4, Episode 14 sur 17
Diffusion us: ABC - 4 mai 2008
Diffusion belge : RTL TVI - 4 janvier 2009
Diffusions françaises : C+ - 9.10.08, M6
bscap120 bscap301 bscap470

Résumé :
Gaby héberge une prostituée, Edie se fait un des mecs de la rue tandis que Kayla démontre qu'elle a passé un pacte avec le diable

Mon avis :
Les Solis :
Les Solis sont au bord de la pauvreté. Gaby décide donc de louer une des chambres et elle finit par être offerte à une fille que Gaby prend pour une prostituée parce qu'elle fait défiler les hommes dans sa chambre. Mais elle explique qu'elle fait des tatouages, ce qui convainc Gaby avant que la caméra nous montre des sachets blancs ...
L'ensemble est assez drôle même si toutes les situations font un peu forcées, comme si il fallait absolument occuper ces personnages avec quelque chose. Alors oui, la course poursuite avec les "clients" est drôle, oui, l'appel au couple gay est drôle mais je ne sais pas, ça me fait juste sourire tout doucement, sans plus.

Les Hodge :
Orson se noit dans l'alcool en essayant de convaincre Bree de le reprendre, ce qu'elle est prête à faire si il se dénonce à la police. Là encore, je bloque sur la logique de Bree tellement bizarre sur ce coup précis.
Et c'est donc Eddie Britt qui récupère Orson, l'hébergeant chez elle. Et les verres s'enchainant, les deux s'embrassent, Orson réalisant son erreur immédiatement, mais c'est trop tard, Bree était derrière la fenêtre ...
Bon, c'est lourd là le coup d'Eddie qui drague tous les mecs de la rue. Surtout que ça se voyait venir avec la réplique de Bree un peu plus tôt. Dommage.

Susan :
Elle prend tout de même des cours prénataux. Et elle tombe sur Karl avec sa belle blonde enceinte elle aussi. Et ils étalent leur bonheur parfait et leur richesse à Susan qui décide de faire tout beau son Mike à la séance suivante, histoire de ne pas être en reste. Puis quand Mike fout tout en l'air avec sa médaille des un mois, Susan explique tout et c'est plutôt pas mal la scène où Karl vient lui expliquer que tout n'est pas parait non plus. On sent bien le mariage qui a foiré parce que les deux n'étaient fait l'un pour l'autre sentimentalement mais où tout va bien amicalement. C'est sympathique et Richard Burgi est toujours aussi drôle dans son rôle.

Les Mayfair:
Dylan continue de voir son papounet si gentil mais elle se sent tout mal de mentir à sa mamounette d'amour. Alors elle décide de tout dire à mamounette qui acceuille papounet avec joie, le flingue prêt à être dégainé. Le face à face entre les deux parents est tout simplement excellent et Gary Cole arrive bien à faire passer le coté "il a changé" avant qu'en un clin d'oeil, on se retrouve devant le prédateur qu'il a pu être/est encore. Et tout ça rien qu'avec le regard. Bravo. Une très grande scène.

Les Scavo :
Kayla a donc incité les jumeaux à mettre le feu. Puis elle leur fait croire qu'elle peut voler avec son parapluie magique. Kayla la psychopate revient en force. Et hormis le fait que je ne l'aime pas, c'est plutôt pas mal. Sauf que ça perd toute crédibilité puisqu'elle était toute gentille tout le reste de la saison.
C'est dommage ce point là parce que tout le reste est franchement bien mené. Que ça soit l'inquiètude de Lynette qui percute qu'elle élève une psychopate ou bien le refus d'ouvrir les yeux du père qui a sa petite princesse parfaite. C'est réaliste et bien écrit. Le chantage de Kayla chez le psy également. Elle sait qu'elle a toutes les cartes en main et que Lynette ne peut rien faire sinon elle perd ses jumeaux et peut-être même plus. Et elle en profite très largement. Allez, soyez honnêtes, qui n'a pas eu envie de la noyer en voyant son petit air supérieur ? Ou lui éclater la tête contre les murs ? Ou la jeter sur l'autoroute juste devant un poids lourd ? Cela prouve bien que le personnage est réussi et que l'actrice la joue très bien. Mais bon, je crains que cela soit la fin pour Kayla chez les Scavo. Ressortir son coté psychopate et le pousser aussi loin rend inévitable son départ. Cela sera ingérable aussi non pour les scénaristes. Chic !

Bref, un épisode qui reste encore d'un très bon niveau, très plaisant à suivre, hormis l'intrigue Gaby qui reste en dessous à cause de son coté "faut bien occuper les acteurs".