Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

vendredi 17 avril 2009

Dollhouse - Episode 1.09

. / Spy in the house of love
Saison 1, Episode 9 sur 13
Diffusion us : FOX - 10 avril 2009
dollhouse dollhouse dollhouse

dollhouse dollhouse dollhouse

Résumé :
La dollhouse prend enfin conscience de l'existence d'une taupe et y remédie.

Mon avis :
Ah ! Ca faisait longtemps que nous n'avions pas eu dans une série ce procédé du teasing avec un "X temps plutôt". Je ne suis pas fan de ce procédé parce qu'il est rarement utilisé à bon escient. Mais ici, cela passe plutôt bien parce qu'on ignore qui se fait exploser la tête. On sait juste que ce n'est pas Echo (quelle surprise, ce n'est pas l'héroïne et productrice qui y passe), ni Sierra.

Nous revoilà donc dans le passé (et sans Delorean en plus). Topher découvre une taupe juste quand DeWitt prend un week end de congé (enfin pas officiellement) et que Dominic assure la permanence. Et voilà la vie de nos dolls dans l'espoir qu'on comprenne qui trahit quand.
On entamme alors les festivités avec November qui revient chez Ballard en undercover. Sauf qu'elle annonce qu'elle est une doll et que Ballard ne doit rien lui confier ou elle va tout répéter. Et aussi qu'il doit chercher le pourquoi de l'existence de la dollhouse et non où elle est. Hé ben, il a pas de bol le pauvre. Déjà qu'il est au bord de la folie avec son mur tableau qui va dans tous les sens ... (mais qui est juste). Le seul truc que je me demande, c'est comment il a su que la dollhouse était sous terre.

De son coté, Sierra devient agent de la NSA pour récupérer le dossier de la taupe. L'occasion de faire du sous Alias ridicule (pourquoi comprend qu'elle a pas du tout la même tête et la course en talons aguilles ...).

Victor quand à lui, se rend chez une vieille qui sert de couverture. En vérité, il rejoint Adelle au bord de la mer et la culbute sauvagement entre deux combats d'escrime. Puis Adelle craque, pleure parce que sa life, elle est trop dure quoi. Je regrette ce passage parce que le fait qu'elle se serve d'une doll en faisait quelqu'un d'intéressant. Là, elle éprouve des remords et ça la rend cruche plus qu'autre chose.

Il reste Echo. Non, je ne m'attaderais pas sur la version maitresse sado maso. Echo étale bien son coté indépendante en allant trouver Topher pour qu'il lui implante les capacités de super agent de la sécurité afin qu'elle trouve la taupe. Et non, ce n'est pas Topher, non, ce n'est pas l'assistante au piercing nasal évolutif (un gros à droit, puis un anneau à gauche puis rien du tout aujourd'hui). Non, ce n'est pas November (enfin si quand même un peu vu qu'elle est "complice" à son insu). C'est en fait Dominic. Ah ? Bon, soit. Admettons. L'explication un poil bancale peut se défendre. Et c'est donc lui qui se retrouve lobotomisé pour être "ranger" au "grenier", mais pas avant de tirer sur Adelle qui va se faire extraire la balle d'à coté du bide sans anésthésie. Et Boyd se retrouve promu chef de la sécurité à la place de Dominic pendant que Echo se ballade en souriant, tout contente d'être à nouveau un légume.

L'ensemble se tient à peu près malgré ses gros défauts. On peut penser à November qui ne reconnait pas Caroline alors que Ballard la saoule avec depuis une éternité. Peut-être que l'implant met du temps à bien être totalement implanté. Mais il aurait fallu le dire qu'il y avait un temps de téléchargement. On peut aussi penser à Adelle qui fait sa kéké sans anésthésie alors que 10 minutes avant, elle chialait comme une madeleine.
Le vrai point fort de l'ensemble, c'Echo. Oui, ça fait bizarre de dire cela mais j'ai vraiment bien aimé la voir se ballader dans la dollhouse, observer et faire les déductions logiques qui s'imposent et ainsi en venir à demander à Topher d'être implanté. Tout ceci est bien aidé par le jeu de moule morte de Eliza Dushku qui fait totalement crédible (est ce vraiment un rôle de composition ?)

Bref, un épisode qui se révèle assez intéressant à suivre malgré ses quelques gros défauts comme notamment la conclusion qu'ils n'ont pas démasqué la vraie taupe, c'est trop évident.

Posté par Speedu à 16:51 - Dollhouse - Permalien [#]