Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

mardi 7 avril 2009

Dr [H]ouse - Episode 4.13

Trop gentil pour être vrai / No more mister nice guy
Saison 4, Episode 13 sur 16
Diffusion us : FOX - 28 avril 2008
Diffusion belge : RTL TVI - 28 octobre 2008
Diffusion française : TF1 - 7 avril 2009
drhouse02 drhouse24 drhouse43

Résumé :
House traite un patient qui est tout le temps gentil.

Mon avis :

House nous revient post grève des scénaristes et des infirmières en grande forme. Un vrai cabotin. C'est d'ailleurs tout le sel de l'épisode parce que le cas médical est loin d'être transcendant. Dommage d'ailleurs. Parce que le coup de la gentillesse comme symptome aurait pu donner quelque chose de sympa. Et on aurait pu l'envoyer au Seattle Grace Hospital de Grey's Anatomy pour lui retirer la tumeur à coup de virus (la magie d'enchainer les deux fins de saisons 4 de ces séries). En fait, je sais même plus si c'est une tumeur ou pas. Je ne sais même plus ce qu'il avait exactement. La syphilis peut-être ? C'est le problème quand l'épisode avance 75 théories. A la fin, on s'en fout autant que House de la reprise du boulot des infirmières.

Là encore, ça aurait pu donner quelque chose de sympa, quelque chose d'autre que de se moquer de la grève des scénaristes. Et là encore, je me suis dis : Mais Mark Sloan n'estp as dans House ! Et oui, encore une fois, enchainer les deux fins de saisons 4 ... A moins que ça soit Chase qui se conduit comme un porc en couchant avec toutes les infirmières. Ah non, il serait en couple avec Cameron. J'ai raté un épisode je crois vu que j'en suis toujours à "on est mardi, couchons ensemble !" "Non !". Et là aussi j'ai trouvé plutôt mal amené la possibilité que Cameron aurait couché avec House. On y croit pas une seule seconde. Sauf si elle continue à se droguer ou se bourrer la gueule (cf saison 2).

Non, le meilleur reste le cabotinage de House. Comme avec son évaluation de Cuddy, appeler 13 31 parce qu'elle aime les deux cotés, quand il demande le vote et qu'il sort que leur vote ne compte pas, qu'il a acheté de l'islam hier à un démarcheur catholique, que Miley Cyrus a une date supplémentaire ... Ah non, ça a sauté en vf. Mais pas The L Word. Deux références qui doivent parler autant à la ménagère de TF1 pourtant. Quoique Miley leur parle peut-être plus. Leur fillette doit être accro à Hannah Montana (et Maxx à Miley Cyrus nue mais là, c'est une private joke du podcast The SeriesLive Chronicles. Tout ça pour caser le mot clé Miley Cyrus nue. Ah ben tiens, je l'ai replacé. Allez soyons fous, je case aussi Hannah Montana nue. Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour avoir des visites quand même ... Au moins, je reste proche des séries. Je ne fais pas des posts opportunistes sur la victoire du nouveau président des Etats Unis Barack Obama comme un certain Tao. Quoique j'ai fais du Laure Manaudou nue ... Désolé. Oui, je reprends ma review ! Calmez vous !)

Et donc, pour ne revenir à House, il reste les gamineries de garde de Wilson entre House et Amber. Et c'est assez drôle je dois dire. Les menaces de House de s'installer, le coup que Wilson sait qu'il aurait remplacé le lubrifiant par de la superglue (oulala ... Remarquez, Cameron aurait eu des nouvelles des fesses de Amber aux urgences comme ça) et le top, House invitant Chase au bowling dans le simple but de se plaindre mais comme Chase s'en fout et enchaine strike sur strike, House disparait. Ca aurait pu être intéressant de creuser une rebond friendship (comme la rebond girl, celle avec qui on couche sans sentiment et sans vouloir s'attacher après une rupture, histoire de "rebondir", de reprendre du poil de la bête) entre ces deux-là. Et Axelle aurait été contente de voir plus souvent sur australien d'amour.

Bref, un épisode de House loin d'être parfait, simplement parce que les storylines sont mal exploitées. Elles auraient pu donner tellement plus. Mais l'ensemble reste tout de même très agréable à suivre. C'est léger et comme le patient du jour, on sourit pendant tout l'épisode.