Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

mardi 31 mars 2009

Heroes - Episode 3.21

. / Into Asylum
Saison 3, Episode 21 sur 25
Diffusion us : NBC - 30 mars 2009
Diffusion française : TF1 vision (vost) - 31 mars 2009
Heroes Heroes Heroes

Résumé :
Nathant et Claire picolent au Mexique pendant que Angela et Peter prient.

Mon avis :
Trois intrigues se partagent l'épisode. Deux sont des intrigues d'attente et une de transition.

On va démarrer par l'intrigue de transition qui concerne Danko. On revient enfin sur le lapin empaillé et le puppet master qui n'est pas mort en fait. C'était des cadeaux de Sylar pour Danko histoire de lui montrer qu'il est gentil en fait. Ca sent le subtext drague à mort quand même.
Et Danko, dans un retournement de situation digne de Nathan, change d'avis et accepte de s'allier avec Sylar. A eux deux, ils vont traquer les heroes, Danko laissant Sylar récupérer les pouvoirs au passage, histoire qu'il n'y est plus que Sylar. Mouais. Je ne vois pas trop l'intérêt sachant que l'alliance des deux ne fera pas long feu. Et j'ai vraiment trop de mal à comprendre pourquoi Danko accepte cela. Bon, ça se voit gros que sa motivation est de laisser Sylar faire le sale boulot histoire que Danko n'ait plus que lui à tuer mais le pourra t'il quand Sylar sera omnipotent ? Et puis refiler le pouvoir de shapeshifting à Sylar, je ne suis pas persuadé que cela ait un gran intérêt autre que de faciliter des twists. D'ailleurs, c'est le meilleur passage de l'épisode quand on nous fait croire que le shapeshifter est Danko mais que non, c'est Sylar en fait. Pour une fois que la série réussit à me surprendre dans le bon sens, bien joué.

Et il y a la famille Petrelli qui démontre là le grand intérêt de tous les faire mourir dans une explosion atomique ou de la lave en fusion. Ils ne sont pas méchants dans cet épisode. Ils ne sont même pas chiants. Ils étalent simplement leur inutilité et leur inconsistance. Le top étant la tata Petrelli sortie de nulle part. Oui, Angela a une soeur. C'est la grosse révélation de l'épisode au sortir de l'église, lieu propice à confessions et pardons pour rapprocher Peter et Angela et aussi redonner foi en ses idées à ce petit Peter. J'ai d'ailleurs trouvé la scène de Peter s'adressant à Dieu totalement à coté de la plaque du fait que la question de la religion n'a jamais été abordé par la série, même pas de loin. Le gros problème de cette partie est que les confessions d'Angela n'ont pas grand intérêt. Oulala, c'était mieux avant et Peter tenait la main de sa moman dans la même église. Super quoi.
Et comme dirait Stan, pourquoi Peter ne pique pas le pouvoir de sa maman ? Et je lui répondrais que peut-être le fait il mais comme il faut dormir paisiblement pour avoir les rêves prémonitoires ... Chose un peu étrange vu que Angela a eu une vision l'épisode précédent dans le taxi. Hum ...

Et puis bon, Claire et Nathan ont volé jusqu'au Mexique pour fuir les méchants qui leur veulent du mal. Claire est aussi passé par chez le coiffeur, comme tout fugitif qui se respecte. Et en plus, la coupe lui va plutôt bien. Mieux que la précédente en tout cas. Les cheveux tombant sur ses épaules adoucissent un peu son coté camionneur déménageur à Hayden Panettiere.
Une fois au Mexique, il faut de l'argent. Et Claire en profite pour faire de l'humour à la moi. "Oh, j'ai vendu un rein. Les deux en fait. Deux fois même". En fait, elle a vendu son collier et Nathan veut faire fructifier cet argent et comme tout bon gestionnaire, il sait ce qu'il faire pour sortir de la crise : un drinking game à base de tequilla probablement. Mais il perd. Heureusement, Claire se sert de son pouvoir qui l'empèche d'être ivre pour emporter le concours. Puis papounet se confie que tout ce qu'il a fait, c'est pour tous les sauver avant de se retracter une fois sobre. Mais il rechange d'avis quand il voit Hayden n'être pas crédible en pleurant. Il décide alors de faire son Superman pour l'impressioner et éviter qu'elle doive rejouer une scène de tristesse. Et les voilà repartis vers les Etats Unis. Enfin je crois.
Bon, je vois bien ce que le scénariste a voulu faire passer (l'enfant qui se rend compte que son père n'est pas l'homme parfait) mais ça tombe à coté de la plaque.

Bref, un épisode qu'on peut zapper tant le previously du prochain épisode suffira pour dire la seule avancée de l'épisode : tata Petrelli et l'association de courte durée Danko/Sylar. Ce n'était pas super chiant à suivre mais j'ai passé l'épisode à me dire : bon, c'est quand que ça bouge un peu ?