Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

jeudi 26 mars 2009

Lost: Les disparus - Episode 5.10

. / He's our you
Saison 5, Episode 10 sur 17
Diffusion us : ABC - 25 mars 2009
Diffusion française : TF1 vision (vost) - 26 mars 2009
lost lost lost

Résumé :
Comment Sayid passe de tueur de poules à tueur tout court ?

Mon avis :

Voilà le type d'épisode de Lost que je n'aime pas. Pas spécialement inintéressant mais il n'apporte pas grand chose et le fait de manière molle.

Et le cliffhanger de fin est mauvais. Tout conduit à ce que Sayid comprenne qu'il est un tueur et rien d'autre et forcément, Harry Potter y passe. Comment aurait il pu tirer sur Jin ? C'est le mec le plus sympa de l'île. Sauf que Harry Potter ne peut pas mourir à la période acné vu qu'il existe en version "vieux" et que l'île ne fait pas de paradoxes (confirmé par Lindelof et Cuse) et que donc la loi de Faraday "si tu n'es pas écossais, que tu ne t'appelles pas Desmond et que tu n'es pas joué par Henry Ian Cusick, tu ne peux pas changé les évènements du passé". Je suis sûr qu'il n'est même pas mort. Il est juste à l'agonie et va être soigné et s'en remettre physiquement mais pas psychologiquement. D'ailleurs, je suis sûr que tout ça est fait pas le vieux Ben. Il a manipulé Sayid pour qu'il en arrive à ce point : tenter de tuer Harry Potter afin qu'il devienne le vieux Ben. Et c'est là que j'ai un problème qui s'aggrave de semaine en semaine : Le Ben manipulateur pyschopate me fatigue. Il est totalement enfermé dans un cliché total. Bientôt, on va croire que sa respiration est une manipulation. Je veux bien que Ben soit manipulateur mais là, il manipule plus qu'il ne va aux toilettes. Ca devient abusé et lourd. Et saoulant parce que les scénaristes profitent de cela pour remplir des parties d'épisodes et ainsi s'offrir des épisodes postérieurs pour combler les trous.

Et c'est finalement ce que c'est cet épisode. Depuis qu'on a vu Sayid et sa copine à l'aéroport, on savait que cet épisode arriverait. Et voilà donc le retour des flashbeurks pour nous expliquer que Sayid est là parce qu'il a pris la chasseuse de primes pour une prostituée, chasseuse dont on joue sur le fait qu'elle pourrait bosser ou être manipulé par Ben et non par la famille du mec du club de golf que Sayid tue la saison passée. Voilà typiquement le genre d'allusions en trop au coté manipulateur de Ben. Que la chasseuse soit engagée par Ben ou par la famille, ça ne change strictement rien. Les scénaristes devraient se rappeler que le trop est l'ennemi du bien.
Ils en profitent aussi pour relier les bouts de vie de Sayid entreeux parce que bon, le prochain Sayid centric sera en saison 7 alors ... Oui, c'est son rythme à Sayid : un épisode toutes les deux saisons. Malheureusement. Enfin d'au autre coté, j'ai pas trop envie de savoir comment s'est déroulé sa première exécution de poule à Tikrit. Surtout si on vient insinuer que Ben est à l'origine de sa passion pour les cou(p)s tordus (voilà un jeu de mots de haut niveau surprenant)

A coté de cela, Jack glande, heureux que Sawyer se charge de tout. C'est moche les assistés. De son coté, Juliet qui ne supporte pas Kate l'a faite embaucher dans le même garage qu'elle. Histoire de faire passer pleins de pause café pleines de tensions entre les deux. D'ailleurs, je hais l'idée que Juliet puisse participer de son plein gré à la mascarade du carré amoureux maudit. "Mais pourquoi tu me fais du bacon comme si de rien n'était alors que tu l'aimes encore n'est ce pas ?" Pitié, ne te réduis pas simplement à cela Juliet ...
Et pendant ce temps, cliché time, Hurley fait des gauffres en tant que cuistot de Dharma. Bah oui, un gros est forcément cuistot ... Il a aussi un second job parce qu'avec la crise et tout ça (oui, en 77, la crise du pétrole). Il est donc conseiller conugual pour le village Club Med. Hum ...

Il reste les scènes avec Sayid en prison. Là par contre, c'est intéressant, notamment toute la scène du vote à la Koh Lanta. Sayid, le conseil a décidé de vous éliminer à l'unanimité, leur sentence est irrrévocable. Le coté alliance pour survivre est bien amené, Sawyer étant déchiré entre sa vie Dharma réussie et paisible et sa loyauté envers ses "amis". Mais il choisit l'alliance stratégique un peu contre son gré, contraint et forcé. Mais l'est il vraiment ? Je dois dire que cet aspect est plutôt bien rendu. De même que le rire de Sayid lorsqu'il avoue sous drogue venir du futur. C'est tout simplement excellent même si je regrette un peu que Sayid craque aussi facilement alors qu'il est censé être un spécialiste de l'arrache d'infos à l'ennemi. Je sais qu'etre le bourreau ne signifie pas automatiquement qu'on résiste à la torture mieux que les autres mais bon, quand même un peu quoi.

J'ai aussi bien aimé Sawyer quand il sort à Jack que ça fait à peine un jour qu'ils sont là et c'est déjà la merde :) J'espère qu'ils vont bien réussir le coté perte de contrôle de Sawyer.

Bref, l'épisode souffre du fait qu'il ne sert qu'à remplir. Il sert à nous faire patienter avant les derniers épisodes et accessoirement combler les trous dans l'histoire d'un personnage. Le problème est que, personnellement, je m'en foutais un peu de savoir comment il était arrivé là. Du moins, j'aurais préféré le savoir au détour d'une conversation plutôt que d'enchainer les flashbacks là-dessus. C'est lent, mou, quasi inutile et avec un cliffhanger pourri. Seules les scènes tournant autour de la prison sont bonnes, soit une dizaine de minutes seulement, c'est trop peu. Et le prochain risque d'être pire. Il sera consacré à Kate. Grrrr.

Posté par Speedu à 19:31 - Lost - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,