Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

jeudi 5 mars 2009

Chuck - Episode 2.02

Opération séduction / Chuck versus the seduction
Saison 2, Episode 2
Diffusion us : NBC - 6 octobre 2008
Diffusion belge : La Deux - 28 février 2009
Diffusion française : TF1 - 1er mars 2009
Chuck_202_0046 Chuck_202_0064 Chuck_202_0312
Chuck_202_0121 Chuck_202_0130 Chuck_202_0141

Résumé :
Chuck se transforme en fragueur.

Mon avis :
John Laroquette. Quel formidable acteur. Inoubliable psychopate de The Practice (celui qui aime tuer rien que pour être défendu par Bobby Donnell et qu'on parle de lui, qui revient de saison en saison). Je l'adore. Et je ne vois pas qui aurait fait aussi bien avec ce vieil agent charmeur à la James Bond. Oui, il nous montre ce que serait devenu James Bond si on ne changeait pas l'acteur de temps à autre. Un vieil alcoolique, charmeur et bloqué dans le passé.
Bon, on a aussi Melinda Clarke, l'inoubliable Juju de The OC. A quand Benjamin McKenzie, Autumn Reeser et Alan Dale ? Voire même Peter Galagher (mais avec une moustache. Il est marrant avec sa moustache). C'est sympa de permettre à ses acteurs chouchou de manger mais bon ... Enfin, elle interpréte très bien la méchante venue du froid (oui, elle a l'accent de l'Est en vo), ce qui renforce encore plus le coté cliché de James Bond.

Ce coté est aussi renforcé par le nouveau QG placé sous l'Orange Juice (étonnament vide à longueur de temps). Il ne manque plus qu'un Q à Chuck (on l'a eu en saison 1 mais il était un poil sociopathe). C'est quand même mieux que le salon démo du home cinema au Buy More.

Le Buy More justement. Lester continue à péter un cable avec ses nouvelles responsabilités et décide de se faire respecter en dévorant la gazelle affaiblie, à savoir Morgan, qui se fait virer avec la roue de la mauvaise fortune. (Elle est où Victoria Silvstedt ?). Et l'équipe se rebelle, démissionant tous, sauf si Lester tourne la roue à son tour. L'intrigue est assez sympa même si elle m'a paru faible tout de même. Un petit sourire sans plus. J'ai en fait du mal avec les intrigues Buy More si Chuck n'est pas impliqué dedans. La galerie des personnages ne peut fonctionner qu'avec Chuck mais pas sans lui à mon avis.

Et puis on a Ellie et Trop top. La super télé et l'ensemble lave linge/sèche linge de la fin de saison 1 les ont mis sur la paille et Trop top a du vendre toutes ses fringues. Je ne vois pas d'autres explications au fait qu'ils soit tout le temps nu. Ne me dites pas que c'est juste pour son physique de rêve et que ces scènes sont purement gratuites. Non, ne me le dites pas. Je préfère extrapoler sur les difficultés financières du couple. Difficultés renforcées par le problème du couple d'amoureux parfait Sarah / Chuck. Trop top doit donc charmer Ellie et il va demander conseil à Morgan qui lui explique comment charmer la version de 12 ans de Ellie. Là encore, c'est trop déconnecté de Chuck pour que ça fonctionne pleinement. Et puis il doit y avoir aussi le fait que si Ellie plaque Trop top pour partir élever des chèvres avec les moines du Tibet, ça ne me dérangerait pas le moins du monde.

Et donc, on a Chuck. Zachary Levi est impécable en Charles Carmichael. Son interprétation du dragueur minable téléguidé par le dragueur has been et alcoolique est excellente. On a une bonne intrigue d'espionnage avec Chuck qui se montre de plus en plus intéressé par son rôle actif d'agent. En plus, l'épisode est ponctué d'excellents dialogues avec le vieil agent qui analyse l'amour entre Chuck et Sarah. C'est parfait. Et puis il y a un coté famille plutôt amené avec Casey et Sarah en parents dépassés par le grand père qui apprend la vie à l'ado de la maison. Je sais, c'est un parallèle un poil capillotracté (poil, système capillaire, je suis en forme aujourd'hui).

Et il y a la fin. Prévisible pour ceux qu ifont attention aux crédits vu qu'on n'avait toujours pas vu Matthew Boomer. Oui, Bryce Larkin est de retour et vient de culbuter Sarah alors que Chuck allait déclarer sa flamme. Je ne sais pas trop quoi penser pour l'instant. D'un coté, Bryce a un énorme capital sympathie et peut faire avancer la mythologie de la série mais de l'autre, j'ai pas envie de voir le couple Chuck / Sarah qui avance et qui recule. Mais comment voulez vous qu'ils s'enc. ... Je m'égare.

Bref, un épisode haute volée pour Chuck mais qui faiblit par des intrigues Buy More et famille trop déconnectées et un peu trop faibles.