Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

vendredi 27 février 2009

Chuck - Episode 2.01 - Season premiere

Espion malgré tout / Chuck versus the first date
Saison 2, Episode 1
Diffusion us : NBC - 29 septembre 2008
Diffusion belge : La Deux - 21 février 2009
Diffusion française : TF1 - 22 février 2009
Chuck_201_0013 Chuck_201_0065 Chuck_201_0091

Résumé :
Chuck est menacé par le nouvel Intersecret

Mon avis :
Snif. Big Mike a changé de voix française. Mais ce n'est pas la faute d'un doublage trop rapide ou quoi que ce soit dans le genre. C'est malheureusement dû au décès du comédien qui lui prétait sa voix en première saison. Pascal Massix doublait aussi le "janitor" dans Scrubs. Il me manque déjà. J'adorais sa voix et son jeu.

Pour revenir à du plus futile, l'épisode du jour. Chuck participe donc à la récupération du Cypher, élément indispensable pour faire tourner le nouvel Intersecret. L'occasion de placer discrétement les origines de la série et résumer la saison 1 en 30 secondes. C'est assez original même si c'est lourd quand on suit la série.
Le cypher doit être récupérer auprès de Michael Clarke Duncan, l'imposante star de cinéma à la filmographie impressionante en quantité et parfois en qualité (Sin City, La ligne Verte, Daredevil, La planète des singes 2001, Le roi scorpion, Armageddon, ...). Détail : Son chinchilla s'appelle Chucky :) On a donc cette montagne de muscles de 1m96 face à la petite Yvone Strahovski, 1m76, 3 fois moins "lourde" au moins. Et elle lui pète relativement bien la gueule quand même. Même si elle ne gagne pas, on peut applaudir l'effort de l'espionne de l'Orange Juice (pourquoi a t'elle changé de job ? C'est cool les odeurs de fritures !). Mais il faut que ça soit un homme, un vrai, qui vienne lui sauver les miches, ce brave Charles Carmichael. Et là, on a le meilleur de l'épisode. Chuck face à la montagne qui ne se démonte pas et se sert du plan "Call of Duty" de Morgan pour intimider le méchant. Quelle classe ce Chuck quand même. Enfin, quelle classe Casey, parce que sans lui, il serait une pizza par terre le Chuck.

L'intrigue est assez classique et attendue finalement. Mais son intérêt réside plus dans Chuck qui envisage sa vie sans l'espionnage. Et après avoir connu l'excitation d'être un agent, il est dur de revenir s'enfermer simplement au Buy More. Il veut plus et il envisage sa vie d'adulte. C'est assez sympa à suivre même si on retombe sur l'insupportable Ellie et ses "oh mon petit garçon devient un homme, mamie est fière de toi. Tiens une pièce pour te payer des bonbons mon petit". Finalement, Chuck reste agent secret et employé du buy more et ça ne lui déplait pas tant que cela vu qu'il avait envisagé "agent secret" dans ses boulots d'avenir. Il faut dire qu'en devenant pilote du faucon millénium, il aura du mal à continuer la dragouille de Sarah.

Et du coté du Buy More, ils se sont rappelés que Harry Tang était parti il y a un paquet d'épisodes et ils ressortent l'intrigue d'élection d'assistant manager que Chuck a refusé. Et c'est Lester qui l'obtient vu qu'il est sorti vainqueur du dome du tonnerre. Ceux qui n'ont pas compris la référence vont se refaire l'intégrale de Mad Max avec Mel Gibson ;)
L'intrigue est décalé comme il faut. Même si le dome du tonnerre est un poil over the top (mais dans le ton quand même), les entretiens étaient excellent, surtout le CV de Jeff sur lequel on découvre que sa passion est de photographier ses collègues avant de (et doigt sur ce qui en fait de ces photos). On applaudit aussi le générique qui inclut toute la gallerie de personnages : les 4 de Buy More et Ryan McPartlin qui est encore nu en faisant ses abdos au plafond.

Et sinon, j'aurais aimé que la série arrête la pub pour Call of Duty mais non. Normal, il fallait préparer le terrain pour la sortie du nouvel opus, Call of duty world at war, sorti le 11 novembre 2008 aux Etats Unis sur PC, PS3, XBOX 360, Nintendo Wii, Nintendo DS et PS2. Donc en gros, on aura droit à une pub perpétuelle pour ce FPS vu qu'il en sort un par an.

Bref, un épisode dans la lignée de la fin de saison 1, mais avec lesm oyens d'un season premiere ce qui nous offre plus de cascades et scènes spectaculaires (chute de l'immeuble, Casey défonçant une vitrine en voiture, combat de Sarah, ...). L'équilibre est là et c'est toujours un plaisir de suivre les aventures de Chuck et ses amis.

Bonus :
Les bloopers ou bétisier de Chuck :