Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

mercredi 25 février 2009

Dr [H]ouse - Episode 4.03

97 secondes / 97 seconds
Saison 4, Episode 3 sur 16
Diffusion us : FOX - 9 octobre 2007
Diffusion belge : RTL TVI (vf) - 6 mai 2008
Diffusion française : TF1 vision (vost) - 12 mai 2008, puis TF1 (vf) - 25 février 2009
house34 house032 house4031

Résumé :
House continue à écrémer les candidats aux 3 places d'assistants façon survivor : les hommes contre les femmes.

Mon avis :
Les trouvailles des scénaristes pour pimenter la course aux places de plantes vertes sont tout bonnement excellentes. Le jouer façon survivor alias Koh Lanta en vf, c'est du pur génie avec le conseil tribal à base de becs benzen. House est en grande forme mais si il n'a pas le parler si spécifique de Denis Brognard. (Brognart peut-être, j'ai un doute). Et trois dégagent, trois femmes dont les jumelles pas Olsen et la colorée (une indienne d'Inde ?). C'est pas comme si elles allaient manquer vu qu'on ne s'est pas attardé sur les trois là. Et c'est peut-être le gros point faible de cette course à l'élimination : il devient assez facile de deviner qui sauter au prochain épisode, les scénaristes éliminant ceux dont on a le moins parlé depuis le début de saison. Ce qui laisse toutes ses chances à Amber l'insupportable garce arriviste qui monopolise à elle toute seule la moitié du temps d'antenne des candidats. Le problème, c'est qu'elle est face à thirteen dans la course à la place de Cameron et que du coup, only one will survive. Et bon, Anne Dudek est gentille mais on préfère tous Olivia WIlde et son personne de Thirteen mystérieux et assez touchant.
Ensuite, il y aura une place de beau gosse à prendre et là, c'est assez limité, tout comme la place de minorité : le noir ou le pote de Van Wilder qui voulait brouter des minous (ah oui, il faut assumer son rôle de Taj l'obsédé dans les 2 Van Wilder maintenant. American party en vf, le second volet étant encore inédit (le premier avec le splendide Ryan Reynolds et Tara Reid pré transformation en monstroplante alcoolique)). A part ça, Kal Penn, Taj donc, s'appelle Baidwan dans House. Je sais pas pourquoi mais il semble condamné à rester Taj pour moi. On peut sans prendre trop de risque éjecter le père de Carter de SG1 et le chirurgien esthétique. Reste à savoir lequel dégagera dans le 4, l'autre dégageant dans le 5. Puis on pourra procéder à l'élimination des tandems dans le 6 et 7 pour obtenir les nouveaux Cameron, Chase et Foreman dans le 8. On verra bien si les scénaristes me donnent tort ou non.

En parlant des trois plantes vertes encore en titre, on peut applaudir Chase qui continue à s'affirmer. Les mardis chez Cameron lui ont fait du bien : une paire de couilles est apparue et il envoit magistralement chier House. On a quand même un peu envie de le taper parce qu'on envoit pas chier House comme ça mais qu'est ce que ça fait du bien de le voir aussi mâle. C'est Axelle qui doit être contente. Mais il y a de la concurrence. Cameron aime bien le nouveau Chase. Et moi je me fais doucement à sa teinture ratée. Reste Foreman dont les scénaristes ont eu la très mauvaise idée de ne pas l'oublier contrairement à tous les pseudos développements des trois premières saisons (ah oui, je leur en veux d'avoir oublié la lobotomisation de Foreman). Il est donc à New york et se la joue gentil House avec ses trois plantes vertes, sont tableau blanc et ses ordres accompagnés d'un mot gentil. Dans le genre inutile, c'est bien de voir que Foreman n'a pas évolué contrairement à Chase et Cameron. C'est vrai, ça aurait été dommage de lui donner une personnalité un tant soi peu intéressante. Au final, il se la joue House en défiant la Cuddy du pauvre (pas de caractère, pas de seins, pas de cul) et en se la jouant House light. Un House light, une Cuddy light, ça donne une intrigue light, celle qui n'a aucun intérêt.

Entre tout ça, il y a tout de même deux malades. L'officiel, un mec prisonnier de son corps à cause d'une maladie dégénratrice et dont House avait le bon diagnostic, d'où le concours hommes et Amber vs femmes. Pourtant rien ne colle jusqu'à ce que House comprenne que Thirteen n'a pas vérifié que le patient prenait ses pillules qui aurait dû guérir son patient. C'estl e chien qui les a bouffé et comme c'est pas trop des médocs compatibles avec la psysiologie canine, le beau toutou rend l'âme à son tour. Thirteen avait le bon diagnostic mais a tué le patient par faute d'inattention, ce qui fait que House la garde parce qu'elle est douée et ne refera pas cette erreur. En priant qu'elle ne se la joue pas Foreman maintenant.

L'autre patient vient de la consultation. C'est un mec qui s'électrocute devant House en plantant un couteau dans la prise électrique. On apprend alors qu'il a eu un sévère accident quelques jours plutôt et est mort pendant 97 secondes et que ce qu'il a vu pendant ces 97 secondes sont les plus beaux instants de sa vie. Mais House n'y croit pas, hésite puis s'électrocute à son tour. C'est asez bizarre ce soudain rappel que house est quelque peu dépressif. J'aime pas trop quand les scénaristes font ressortir ce coté de House suicidaire. Il n'est pas comme ça à mon avis. Il se comporte comme il se comporte parce que c'est un salaud point barre. On voit bien dans le jeu de Hugh Laurie que le déclic pour House est quand le patient parle qu'aucune drogue ne lui a fait cet effet. House veut savoir. Tout se tient à peu près dans le déroulement du pourquoi du comment House fait cela mais je sais pas, ça ne colle pas. Comme je le dis un poil plus haut, c'est parce que ce n'est pas sa personnalité à mon sens.
Et je regrette aussi que House nous révèle ce qu'il a vu à la toute fin de l'épisode. J'aurais préféré qu'ils laissent planer le mystère sur ce qu'il aurait pu voir ou ne pas voir. Là, c'est froid la façon dont il dit "j'avais raison" au cadavre.

Bref, un épisode en dessous des deux premiers pour moi en raison de plusieurs faiblesses évitables : Foreman, le retour du penchant suicidaire inexistant de House, le schéma des éliminations se dessinant et un manque de Wilsonneries. Heureusement, la course des candidats et le Survivor style ainsi qu'une intrigue du jour solide font que cet épisode reste bon à défaut d'être parfait.

Posté par Speedu à 22:33 - Dr House - Permalien [#]
Tags : , ,