Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

vendredi 13 février 2009

Doctor Who - Episodes 4.12 et 4.13 - Series 4 finale

La Terre volée (1/2) / La fin du voyage (2/2)
The stolen Earth (1/2) / Journey's end (2/2)

Saison 4, Episodes 12 et 13 sur 13
Diffusion anglaise : BBC 1 - 28 juin et 5 juillet 2008
Diffusion française : France 4 - 3 février 2009
s4_12_wal_01 s4_12_wal_02 s4_13_wal_01
s4_12_wal_09 s4_13_wal_17 s4_12_wal_21

Note :
L'épisode 4.13 dure 65 minutes.

Résumé :
Les Daleks reviennent et volent la Terre. Le docteur ainsi que tous ces compagnons encore en vie se liguent pour rendre à la Terre et aux 26 autres planètes leur place d'origine.

Mon avis :
Un double épisode assez exceptionnel pour le fan de la franchise qui se mange référence sur référence. Par contre, d'un point de vue extérieur, l'épisode reste assez "basique". En fait, quand on lit les différentes déclarations de Russel T. Davis, on se rend compte qu'il s'est plaisir comme un gamin se fait plaisir avec ses figurines. Il le dit lui-même. Il a tout balancé et zou, pfiou, tcha, boum. Et ca se voit: on vole quand même la Terre, les Daleks ont d'immenses vaisseaux, on carbonise des humains presque pour le fun, ... Et encore, on évite la destruction de New York (pour des raisons budgétaires et pratiques: cela aurait rendu ingérable les épisodes dans le présent de la saison 5) ainsi que l'exécution du premier ministre anglais par les Daleks.

De même, le gros défaut de Russel T. Davis est le crossover. Il ne sait pas se servir des autres personnages. Ce double épisode le démontre bien. C'est excellent de revoir toutes les figures de la série mais ils ne servent à rien à part activer le réseau de communication. Et après, ils attendent. On retrouve le même schéma qu'en fin de saison 3 avec Jack Harkness qui ne sert que dans une seule scène du 3.11 et passe le double épisode final enchainé et torturé pour justifier sa présence plus que dans un quelconque intérêt scénaristique. Même Rose glandouille quand même. A part sauver la famille de Donna, elle reste plantée là.
Mais d'un autre coté, ça se comprend. C'est Donna la co star de la saison. Pas Rose, Jack, Mickey ou Martha (LOL). Et puis de toute façon, quand on joue avec ses figurines, on ne peut en manipuler que deux vu qu'on a deux mains seulement. Les autres attendent leur tour sur le sol de la chambre.

Je parais très méchant alors que j'ai adoré ce double épisode. Plus que le double final de la saison 3. C'est un réel plaisir de voir tous les personnages de l'univers et d'avoir des réponses à des questions dont tout le monde se fout, du genre de celle de Gwen Cooper de Torchwood. L'actrice Eve Myles était apparue dans le rôle d'une servante en saison 2. Et zou, une phrase comme ça expliquant qu'elle doit être sa descendante. C'est le genre de petit détail plutôt classe. Par contre, il aurait aussi fallu expliquer quelle maladie alien a choppé Ianto. Si, celle qui le fait grossir un peu plus d'épisodes en épisodes depuis la mi saison 2 de Torchwood. (oui, je suis méchant avec l'acteur qui se laisse un poil aller sur les fish and chips).
On a aussi la réponse au mystère des abeilles disparues. La saison y fait référence plusieurs fois et c'est un réel phénomène en Angleterre. Zou, ce sont des aliens qui ont senti le danger.
On voit aussi différents éléments évoqués depuis 4 ans comme la cascade de Meduse ou la proclamation des ombres (où on aurait du voir toutes les races aliens rencontrées en 4 ans par le docteur mais pour une question budgétaire, niet).
Il ne manquait finalement que la sorte de skate board de Jack dans le lot des choses qui n'ont pas été ramené (et j'ai honte, mais je ne sais plus si il a été détruit ou pas)

Et puis il y a le moment que tout le monde sauf moi attendait. Rose qui embrasse le docteur. J'ai un peu de mal avec cela. J'avais déjà du mal avec la fin de saison 2. Installer une admiration amoureuse de Rose pour le docteur ok. Rendre cela réciproque, hum ... J'ai du mal à comprendre pourquoi le docteur craquerait pour elle. Pourquoi elle plus qu'une autre (sauf Martha dont tout le monde comprend pourquoi) ? De plus, je trouve assez mal amené l'ensemble du truc. Elle refuse d'aller avec le double parce qu'il ne lui ressemble pas. Ok. Sûrement un problème d'adaptation pour le coup ou alors elle a oublié qu'il avait la tronche de Eccleston pendant 13 épisodes ? Et même si on prend le sens intérieur de la ressemblance, elle fonce avec lui parce qu'il lui révèle ce que le vrai docteur voulait lui dire en fin de saison 2. Sauf qu'il est différent puisque humain, donna-isé. J'ai vraiment du mal avec tout ça. Mais bon, les Whose (Who+Rose) ont du être aux anges, c'est le principal.

Dans le même genre d'idées, on a les comportements des autres qui sont un peu bizarres. Bon passons sur Jack qui drague ouvertement devant Ianto alors qu'il ne le fait pas dans Torchwood. Mais Jack qui pleure presque comme une madeleine parce qu'il y a les Daleks .... Hum. Rien ne le fait broncher dans Torchwood à part son petit frère. Et il est immortel alors il en a rien à foutre des Daleks. J'ai l'impression que Russel T. Davis n'a jamais regardé Torchwood (et Stan va dire "je le comprends").
On a aussi Martha Jones. Elle a quand même sauvé la Terre à elle tout seule l'an passé et maintenant, elle veut la pulvériser ? Je veux bien qu'être au sein de Unit ait pu la changer mais à ce point ? Surtout que ces apparitions dans la saison ou la saison 2 de Torchwood ne la montre pas sous un jour si radical. Je veux bien qu'être avec le docteur en a fait des guerriers (l'idée est plutôt bonne) mais il manque tout de même plusieurs étapes du coté de Martha pour qu'elle en arrive à ce point là.

Alala, j'étais parti pour dire du bien et je ne dis que du mal pour l'instant. Alors zou, le bon.
On a déjà toute la réflexion sur la nature guerrière du docteur. Elle est bien amenée par Davros lorsqu'il lui fait prendre conscience qu'il ne prend plaisir que dans le conflit et il forme sans le vouloir une troupe de guerriers prêts à tout sacrifier pour lui. Et zou le flashback de tous ceux morts pour que le docteur l'emporte. Jusqu'à Harriet Jones, l'ex premier ministre dont le retour est le mieux géré et le plus sympa de tous. J'adorais ce personnage qui évolue bien tout au long des 4 saisons et finit en beauté.
Le docteur prend enfin conscience que ses actions ont des répercussions profondes sur cexu qu'il croise un court instant. Et finalement, pour moi, le vrai gagnant de ce double épisode est Davros. Le docteur a perdu et est même résigné à perdre officiellement le combat jusqu'à l'arrivée de Donna et du Docteur-Donna.
Et là, on tient la seconde bonne idée de l'épisode. Elle se retrouve avec les pouvoirs du docteur (tout comme Rose avait eu les pouvoirs du Tardis, tandis que Martha a eu droit à que dalle ...heureusement). Et cela donne une excellente situation et une excellente dynamique entre Catherine Tate qui imite Tennant et David Tennant qui imite Tate. Les deux sont vraiment sur la même longueur d'onde et on peut trouver qu'ils exagèrent un peu trop dans cette première scène mais cela est fait exprès, pour bien montrer les défauts de l'un et de l'autre. Et puis cela offre ensuite à Tate une excellente occasion d'avoir une scène très poignante quand le savoir du docteur l'a fait disjoncter mais qu'elle ne veut pas quitter tout cela. Donna est vraiment touchante là. Et son retour à l'humaine, celle qui a tout oublié, nous rappelle bien à quel point elle pouvait être exaspérante avant sa rencontre avec le docteur. Elle est même à claquer presque. (et on a raté une scène coupée au montage la montrant s'interrogeant en entendant le bruit du Tardis avant de repartir dans son blablatage. La scène est disponible sur les dvd anglais. Elle a été coupé au dernier moment parce qu'elle peut être trop perturbante pour le téléspectateur vu qu'au moindre souvenir, elle est censée mourir)
Et puis il y a Wilfried. La grand père de Donna qui est tout simplement excellent dans ce double épisode, que cela soit la fin très touchante où il est dévasté pour sa petite fille qui a tout oublié ou encore son face à face avec les Daleks à coup de paintball, ce qui est une référence à un ancien docteur qu iavait neutralisé les Daleks avec de la peinture sur leur "oeil". mais cela ne marche plus sur eux :) C'est vraiment le personnage qui va me manquer le plus parce que ça va être extrêmement compliqué de ramener Donna, encore plus que de ramener Rose.

Bref, un double épisode qui est un régal pour les fans malgré son coté assez linéaire et basique ainsi que la non utilisation des personnages de l'unviers Who qui restent plantés là. Les références sont extrêmement nombreuses, le docteur perd et Russel T. Davis conclut tout de même en beauté ces 4 premières saisons en liant tout. Un très bon final qui aurait pu être encore meilleur.

A suivre : un Christmas special intitulé "the next doctor" avec David Morrissey dans le rôle du "prochain docteur" + 4 téléfilms avant une saison 5 programmée pour 2010 en Angleterre avec Matt Smith dans le rôle du docteur pour au moins 3 saisons. Et Steven Moffat en showrunner ainsi qu'une nouvelle équipe à la production. Tant de changements, cela fait peur tout de même. Et du coup, ce double épisode final apparait comme une vraie bonne conclusion à la série finalement, si la nouvelle nouvelle version ne plait pas.

Bonus :
Je vous offre une quantité de vidéos :
- La réunion alternative sur la plage du méchant loup avec le docteur confiant à son double un morceau du Tardis pour qu'il construise le sien :

- La fin alternative dans laquelle Donna entend le Tardis avec le final teaser de the Next Doctor (heureusement que ce ne fut pas la vraie fin de l'épisode)

- La scène où Davros l'emporte sur le docteur :

- Le générique de l'épisode " la fin du voyage" :

- Le teaser du Christmas Special "The next doctor" avec David Morrissey :

- Le second teaser de "The Next Doctor" :

- Le prégénérique de "The Next Doctor" (il avait été diffusé un mois avant lors de la soirée "Children in need") Allons-y ! :