Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

jeudi 22 janvier 2009

Lost: Les disparus - Episode 5.02

. / The lie
Saison 5, Episode 2
Diffusion us : ABC - 21 janvier 2009
Diffusion française : TF1 vision (vost) - 22 janvier 2009
Lost Lost Lost

Résumé :
Libby vous salue !

Mon avis :
Mon avis sur cet épisode est facile à deviner : l'essentiel se passe chez les éxilés, donc c'est mauvais. Oui. On a par exemple Ben, devenu une caricature de lui-même. Dès qu'il ouvre sa bouche, on peut finir la phrase par un "je te mens ... ou pas." Sans compter son machiavélisme sans fin: il pique les pillules à docteur Jack. Le trop méchant de sa race !!!! Le pire étant avec Hurley : "mais viens avec moi ou pas. Fais moi confiance ou pas. Je vais te ramener sur l'île ou pas.". Avec son sourire à la con par dessus, je ne pouvais vraiment pas. Et d'ailleurs, il nique bien l'intrigue Hurley qui était plutôt pas mal jusque là. C'était sympa de le voir se trimballer Sayid inconscient, acheter son tee shirt, se faire draguer par le fantôme de Ana Lucia (La meilleure performance dans Lost de Michelle Rodriguez) ou encore quand il raconte tout à sa mère qui le croit alors que bon, personne ne peut croire l'histoire de la façon dont il la raconte. Et puis il y a Ben. Et Sayid qui lui a dit de faire le contraire. Mais le fantôme de Ana Lucia lui a dit d'aller sur l'île. Hurley choisit donc Sayid. Et là, l'île se dit : "putain de Dominic Monaghan qui n'est pas là ! Dans le corps de Charlie, il m'écoute le Hurley !". Voilà donc Hurley parti en prison, histoire de faire gagner du temps avant de réunir tout le monde pour repartir sur l'île. Un rebondissement forcément inutile.

Dans le genre inutile, on a aussi Kate qui reste perplexe devant un vraie carte routière. Oui, c'est forcément plus compliqué que les plans de l'île qui, je vous le rappelle, consiste en une croix, une ligne droite jusqu'à une deuxième croix, un dessin de quleques arbres à gauche et un dessin de montagne en haut. Parfois, c'est plus compliqué : la ligne droite est en tirets au lieu d'être continue (et c'est généralement dans ces cas-là qu'ils se perdent ces cons). Heureusement, Sun est là pour l'inviter à boire le thé et lui proposer d'accoupler leurs enfants pendant qu'elles complotent contre Ben et Jack. (et je ne dis pas accoupler dans un sens pervers mais dans le sens d'en faire un couple de jeu dans le bac à sable. Et par jeu, j'entends ériger des chateaux de sable. Et par ériger, j'entends construire. Arrêtez de voir des connotations pour adultes dans tous mes mots !). Sun veut se placer en méchante mais elle n'a pas suffisament le charisme des méchants comme feu Ben Linus (oui, cet épisode à tuer le charismatique méchant Ben pour laisser la place au caricatural et pathétique Ben) ou le grand Charles Widmore.

Et pendant ce temps, Ben dit que Locke va ressuciter ou pas avant d'aller demander à la vieille du flashback de Desmond ce qui se passe si il ne réunit pas tout le monde en 70 heures. Et elle lui répond que ça sera grave. Ou pas. Mouais, l'oracle de Desmond en vieille folle mystique du sous sol de l'église, j'ai du mal quand même.

Et puis sur l'île, c'est évènement. Sawyer trouve enfin une chemise. Qui ne se boutonne pas jusqu'en haut (syndrôme Lincoln Burrows). Dur la vie de playboy badboy. Et puis y a machin, le figurant qui a voulu ne plus être figurant. Il nous fait un caca nerveux et finit donc embrocher par une flèche enflammée. Et là, problème de réalisation ou de montage mais c'était évident qu'il allait crever. Il attirait trop l'attention sur lui en gueulant. Et là, la magie de l'île, le groupe s'est retrouvé 12 millions de figurants pour mieux les zigouiller les uns après les autres. Ca me fait vraiment trop ce groupe de la plage à quantité variable suivant les scènes.
Pendant ce temps, Bernard se rend compte à quel point il est important de conserver le feu dans Koh Lanta quand on a ni briquet, ni allumette parce que cette conne d'île ne peut pas ramener dans le passé le campement 4 étoiles. Et oui, ça semble fini les parties de golf, de ping pong et les gros festins.

On a donc au terme de ces deux premiers épisodes une avance minime. Les éxilés sont toujours tous séparés. Les restés ont une variante : ils ne savent pas quand ils sont maintenant alors qu'avant, ils ne savaient pas où ils étaient. Jack et Kate sont toujours aussi insupportables. Les enjeux ne changent pas du season finale : il faut ramener les oceanic six sur l'île. Pourquoi ? Personne ne sait. Et là, le gros ajout de ces deux épisodes : pour que l'île arrête de voyager dans le temps. Et ça se fera comment ? Par la mort de Locke. Chose qu'on savait depuis le cliffhanger. 1h30 et on est nullement avancé. Mais ils ont réussi à emballer ça tellement bien que pas mal de monde a trouvé ces deux épisodes géniaux sur le coup. Et je veux bien pour le premier. Mais le second était une plaie à suivre. J'ai plus ou moins décroché à quelques reprises.

Bref, un épisode raté qui n'apporte rien et qui est chiant à suivre. Comme tous ceux qui donnent de l'importance à Jack et Kate et se concentrent sur le hors de l'île sans Desmond dedans.

Posté par Speedu à 21:45 - Lost - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,