Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

vendredi 16 janvier 2009

Desperate Housewives - Episode 4.10

Sous les vents de Fairview / Welcome to kanagawa
Saison 4, Episode 10 sur 17
Diffusion us : ABC - 6 janvier 2008
Diffusion belge : RTL TVI - 21 décembre 2008
Diffusions françaises : C+ - 25.09.08, M6
dh_410_011 dh_410_106 dh_410_173

Résumé :
La vie reprend son cours après la tornade.

Mon avis :
Les Scavo :
Bon, sans surprise, aucun n'est mort. Même pas une égratignure. Par contre, Ida a été splashé. Adieu Ida. Et comme elle a permis de sauver un enfant Scavo en offrant sa place sous l'escalier, Lynette va passer son temps avec Karen pour ranger les affaires de la plus grande joueuse de baseball de Fairview de tous les temps. Oui, elle aurait pu rester avec sa famille mais non. Heureusement, l'intrigue est sauvée par les neveux de Ida, hautement insupportables et enfoirés mais tellement réalistes. Ils arrivent, ils prennent ce qui a de la valeur et vire le reste sans s'occuper de quoique ce soit. Et du coup, Lynette qui admirait soudainement la vieille qu'elle voulait dégager en pleine tempête avec son chat, décide de subtiliser ses cendres pour lu irendre hommage en allant les jeter sur le terrain de base ball de la ville. Et lui ériger une statue non ? J'ai rien contre ce que fait Lynette mais j'ai l'impression qu'elle en fait trop. Heureusement, ça reste drôle.

De son coté, Gaby assure aussi. La voilà à la recherche des documents pour les 10 millions. Et elle fait du Gaby: elle fait la faux cul à l'enterrement du comptable avant d'aller fouiller dans son garage et ses papiers. C'est du Gaby pure souche. On aime ou on n'aime pas. Moi, j'adore. En plus, elle nous offre une splendide scène un peu plus tôt avec l'enterrement de Victor d'où elle se fait jeter comme une merde par le père de Victor qui prend plaisir à l'humilier. C'est très bien écrit, très bien joué, dramatique comme il faut et pour une fois, sans la touche d'humour que les scénaristes se plaisent à glisser dans tous les évènements dramatiques cette saison.
L'intrigue Gaby aurait été parfaite sans la fin où on nous révèle que Carlos est aveugle. Oh la belle intrigue boulet qui finira tôt ou tard par un nouveau coup sur la tête et Carlos qui retrouve la vue mais qui ne dit rien à Gaby. Rassurez vous, ce n'est pas pour cette saison. Mais ça arrivera.

Et puis, il y a Susan tout heureuse devoir débarquer chez elle les Hodge. C'est tout beau, tout propre et tout bien chez elle du coup. Avec Julie, elles en profitent et j'ai trouvé cela excellent. Par contre, j'ai moins aimé que Bree cherche à caser Andrew en rebond boy de son entrepreneur de travaux gay qui vient de se faire plaquer. L'ensemble est très drôle mais c'est tellement pas Bree de faire ça que ça coince un peu. Dommage.

Enfin, chez les Mayfair, on ressort le billet de la tatie qui n'a pas bougé malgré la tornade et le coté maniaque de Katherine. Adam le lit, il est pas content et s'en va. Katherine brule le billet mais il résiste aux flammes (il a résisté à la tempête alors c'est pas un feu de cheminé qui va l'avoir) et Dylan lit un truc horrible dessus. Et nous, comme toujours, on reste comme des cons à ne rien savoir. Que ça m'énerve !

Bref, un épisode qui gère plutôt bien l'après tornade sans pour autant être exceptionnel. C'était le dernier épisode produit avant la grève et ça me donne vraiment l'impression que ces derniers épisodes, les scénaristes avaient la tête à leurs pancartes de revendication plutôt qu'à fignoler les épisodes. Il manque à chaque fois peu de choses pour qu'une intrigue qui est bonne mais par moments bancales soit tout simplement bonne.