Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

jeudi 8 janvier 2009

Desperate Housewives - Episode 4.07

Deux hommes dans un bateau / You can't judge a book by its cover
Saison 4, Episode 7 sur 17
Diffusion us : ABC - 11 novembre 2007
Diffusion belge : RTL TVI - 14 décembre 2008
Diffusions françaises: C+ - 11.09.08, M6
desperatehousewives07 desperatehousewives33 desperatehousewives63

Résumé :
Gabi fait du bateau, Lynette de l'expulsion, Susan de la morale à deux balles et Bree est une vraie castratrice.

Mon avis :
Susan :
Rien de transcendant. On active l'intrigue Mike est un accro aux anti douleurs. Normal vu qu'il a épousé Susan. Oui, je sais, c'est facile. Il aurait aussi bien pu être accro aux somnifères, ça aurait bien été avec cette intrigue du jour. Il n'y a rien à sauver si ce n'est la prévisibilité du truc. Allez parions tous qu'il va faire une connerie parce qu'il sera en manque et que cela va lui faire prendre conscience qu'il doit se désintoxiquer et qu'il nous reviendra tout frais et pimpant comme si rien ne s'était passé. Syndrôme Bree l'alcoolique quoi.

Gabi :
La voilà donc en mer avec son Victor de mari qui sait qu'elle le trompe. Et ils sont seuls. Et elle lui balance un coup de rame dans sa gueule alors qu'il voulait lui offrir un pull. Et elle appelle Carlos pour le méler à tout ça. Après avoir ramené le bateau au port sans difficulté alors qu'elle ne sait même pas que les coups de rame, c'est dans la mer, pas dans la gueule de son mari. Et elle le fait deux fois. Rien que ça. Victor est il mort ? J'en doute. Ca serait ridicule quand même. Et même si c'est le cas, on va se bouffer les conséquences vu que Gabi est encore un peu sa femme.
L'intrigue aurait pu être bonne et génialement psychopate sauf que ... Bah je n'ai qu'une envie: que ça se finisse enfin. Du coup, ça me rend l'intrigue moins captivante.

Katherine :
Elle se positionne dans le même genre : j'ai envie que ça se termine enfin ce mystère qui ne m'interesse pas le moins du monde. Pourquoi ? Parce que 7 épisodes plus tard, on n'en sait toujours pas plus qu'au season premiere. Comme je le disais précédamment, il aurait fallu connaitre le mystère pour jouer ensuite sur Katherine se débattant pour le préserver face aux évènements. Et là, l'intrigue de l'arbre généalogique se pose dans ce cadre là. Mais vu qu'on ignore ce qu'elle cache, les tours de passe passe pour cacher un truc qu'on ignore, c'est pas passionant du tout. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que ce paragraphe, je vais pouvoir le copier/coller un paquet de fois dans les 10 épisodes restants.

Lynette :
Comme d'hab', elle se comporte comme une grosse égocentrique à claquer contre les murs en cherchant à se débarasser de sa mère. Oui ok. Mais pourquoi au juste ? Parce qu'à part l'intrigue j'achète de l'herbe à Andrew, elle n'a rien fait. Elle ne gênait personne. Il aurait fallu nous la montrer bien chiante à chaque épisode pour qu'on ait envie qu'elle dégage tout comme Lynette. Là, ce n'est pas le cas. Franchement, je ne me souvenais même plus qu'elle était là. Elle tenait compagnie à Kayla dans les tréfonds de l'oubli.
Mais le pire est avec sa soeur dépressive à cause de sa mère et qu'elle essaye de lui refourguer de force, chose qu'elle fait en plaçant les valises de sa mère dans sa voiture. Non mais sérieusement ? On touche le fond de la facette de Lynette que je déteste. Tout pour ma gueule et le reste du monde n'existe pas. Surtout que ces beaux speechs s'appliquent à elle aussi hein. Mais non. Filons la mère à la fille qui à déjà acheter la corde pour se pendre après s'être flingué si elle recroise sa mère. Bien Lynette.
Le plus dramatique, c'est l'impression de sacrifice qu'elle fait à la fin en consentant à garder sa mère qui a tout vendu pour lui offrir son opération. Non mais quelle conne cette Lynette. La mère a raison de se barrer en taxi. Et vas y que Lynette le reproche à ses deux soeurs alors que c'est elle qui dit "hors de question qu'elle rentre chez moi" et qui gueule le plus fort qu'elle ne veut pas d'elle.
Bref, une totale pour Lynette. Et c'est dommage que je ne vois plus que ce coté du personnage parce qu'il y avait matière à une bonne intrigue derrière tout ça, à savoir comment prendre sur soi pour aider un parent qui nous a fait vivre l'enfer durant notre jeunesse. Quelque chose qui arrive bien trop souvent en vrai malheureusement.

Bree :
Elle prend exemple sur Lynette. Elle a décidé de couper le pénis de son même pas fils à elle. Contre l'avis de Orson qui a vécu cela. Je dois dire que là, c'est l'intrigue la mieux menée même si elle ne m'a pas particulièrement enthousiasmé. La façon dont Bree se démène pour arriver à ces fins et la façon dont inconsciemment, elle éjecte Orson de l'éducation de Benjamin est franchement bien mené. C'est son bébé à elle, plus important que tout parce qu'elle ne veut pas rater son éducation. Oui mais bon, regarde Andrew. On peut dire qu'il tourne bien au final. Mais Bree est tellement obnubilée qu'elle ne voit plus rien que Benjamin et je trouve cela bien mené et très bien joué par Marcia Cross. Du bon boulot.

Bref, un épisode raté aux trois quarts pour moi. Seule l'intrigue de Bree relève le niveau bien bas de cet épisode qui s'avère quasi inutile.