Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

vendredi 26 septembre 2008

Torchwood - Episode 2.07

Le gant de la résurrection / Dead man walking
Saison 2, Episode 7 sur 13
Diffusion anglaise : BBC - 20 février 2008
Diffusion française : NRJ 12 - 26 septembre 2008
TORCHWOODx207x044 TORCHWOODx207x184 TORCHWOODx207x196

Résumé :
Le deuxième gant fait son apprition et la mort en profite pour tenter de s'incruster parmi les vivants.

Mon avis :
Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Voilà ce qui ressort à la fin de l'épisode.
Pourquoi avoir ressuciter Owen ? Nan sérieux, c'est pas comme si on en avait besoin. Ah si, sans lui, pas le code pour ouvrir la morgue aux aliens. Mais ils ont pas un machin qui ouvre toutes les portes par hasard ? Ils ne peuvent pas construire une autre morgue au pire ? Non, il faut ressuciter Owen. Et comme il serait capable de le dire : dans ressuciter, il y a suce. Non, vraiment, merci de le faire revenir en zombie.
Pourquoi le gant bouge ? Parce que le scénariste est tombé sur une rediff de la famille Adams pendant l'écriture ? Parce qu'il pensait que ça serait drôle ? Parce qu'il fallait amener un enjeu minable avec Martha dont tout le monde avait oublié qu'elle était encore là ?
D'ailleurs, pourquoi avoir gardé Martha si c'est pour la rendre encore plus inutile que dans Doctor Who où elle faisait de la figuration ? Ah oui, pour casser le mythe du docteur doué. C'est pas évident la cause de la mort de Owen. Il faut l'autopsier.
Pourquoi Owen ne remeurt pas une fois la mort partie ? Ah oui, là, c'est plutôt cool. Ils vont le faire remourir. Bonne idée pour une fois. Et puis à priori, il n'y a plus de gants. A moins qu'ils viennent d'une espèce à trois bras. Et comme ils ont trafiqué les propriétés du gant comme ça les arrange, ils en seraient capables. En parlant du gant, c'est bizarre de voir Jack s'adresser à une gamine pour savoir où il est. Encore plus surpris de savoir où il est alors qu'à la fin du premier épisode, c'est Ianto qui lui lui explique que les gants vont par deux. Hum ...

Bon, tout n'est pas mauvais. Pour une fois, Burn Gorman est plutôt bon. D'ailleurs Owen est plutôt supportable dans l'épisode. Il aurait du mourir avant le pilote. Ca nous aurait aidé à supporter les 19 épisodes précédents. C'est quand même dingue qu'il soit plus intéressant mort que vivant.
L'atmosphère de l'épisode était pas mal non plus. Il y avait aussi plusieurs scènes sympa comme dans le bar ou en prison. Bon, la prison fait cafet de Helene et les garçons mais l'interaction entre Jack et Owen était bonne. Et le vomi excellent.
On peut aussi noter que pour une fois, les effets spéciaux de la mort étaient bons. Elle foutait la trouille tant qu'elle ne prenait pas forme et se battait contre Owen.

Bref, un épisode qui part d'une bonne idée, qui développe une bonne atmosphère mais qui retombe dans les travers de la facilité scénaristique pour tourner la logique comme ça l'arrange. Dommage. SF ne veut pas dire qu'on peut faire n'importe quoi avec une pseudo justification qui n'est pas crédible.

Posté par Speedu à 23:16 - Torchwood - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,