Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

mardi 2 septembre 2008

Urgences - Episode 14.18

Compatibilité / Tandem repeats
Saison 14, Episode 18 sur 19
Diffusion us : NBC - 8 mai 2008
Diffusion belge : RTL TVI - 19 août 2008
Diffusion française : France 2 - 29 août 2008
1418_004 1418_031 1418_272

Résumé :
Abby s'occupe d'un transexuel tandis que Tony et Sam tournent des porno amateurs.

Mon avis :
C'est dur de se remettre de l'épisode précédent. Sauf pour Morris qui passe l'épisode à répéter que c'est nul la psy et que ça ne sert à rien. Et oh surprise, le voilà chez la psy en fin d'épisode ... What a surprise !. On ne s'y attendait pas une seule seconde dites donc. (je précise que je suis sarcastique là). D'ailleurs tout le monde s'en branle de la prise d'otage. Tony culbute Sam dès qu'il y a une caméra de surveillance et Neela n'a pas du se rendre compte qu'elle avait été prise en otage. C'est vraiment dommage de passer à coté des répercussions de cette intrigue qui les rend plus Terminator qu'autre chose.

Pour en revenir à Tony, il écope du comic relief de l'épisode avec son histoire de vidéo de surveillance où il culbute Sam mais où on ne les reconnait pas. Il cherche donc à récupérer le DVD mais il l'inverse avec celui de la présentation de Morris et Brenner (olala, quelle surprise là encore ...). Et Morris lance pile un extrait avec du son, comme par hasard ... Et comme si l'intrigue n'était pas suffisament lourde, ils ont osé faire un jeu de mots que même moi je n'aurais pas osé : Tony se compare à un tigre. Tony le tigre ... Les fans de John Stamos qui le regardaient dans la fête à la maison comprendront que c'est une référence à la pub pour les céréales, pub qui devait passer en boucle à l'époque dans les pages pub de la série (la fête, pas Urgences). Nan sérieusement, même moi, je ne l'aurais pas faite celle là et pourtant, je n'ai honte de rien. J'en ai même fait ma spécialité du jeu de mot pourri. Demandez à Tao.

Du coté de Brenner, on a une sous sous intrigue. On comprend que son enseignement la semaine passée avait pour but d'attirer Laverne dans son lit et maintenant que c'est fait, elle dégage au profit de la jeune et belle brune qui n'a que ses cheveux pour elle parce que coté médical, ce n'est pas encore ça. Allez Laverne, met lui un coup d'afro dans sa gueule au beau gosse que Axl trouve moche !

Neela quand à elle fait une petite crise de gamine de 8 ans. Sa super patiente meurt. Et elle trouve ça trop trop injuste. Alors elle hurle sur Dubenko qui lui rappelle qu'elle n'est pas en primaire mais en chirurgie et qu'il faut passer outre. J'ai déjà du mal à comprendre pourquoi elle est censée être attaché à cette patiente (merci le jeu mono expressif de Parminder Nagra, parce que moi je la trouve cool cette patiente hyper positive), mais j'ai encore plus de mal à comprendre d'où elle sort cette crise parce qu'elle va perdre un patient. Ca fait un bail qu'elle est là et elle en a vu des morts, qu'elles fussent méritées ou injustes. Elle aurait du avoir dépassé ce stade de l'émotivité. On peut tout de même extrapoler que c'est la culmination de pleins de petites choses de l'année qui la font craquer mais voilà, ça n'est que de l'extrapolation, le scénario ne nous donnant aucune piste dns ce sens. C'est vrai, rappelons qu'elle a fait perdre ses jambes à Ray, qu'elle a du s'occuper d'Harrold qui l'a plaqué, qu'elle a perdu le match de hockey et qu'elle a été prise en otage. Et là, cette patiente super gentille qui meurt après 3 opérations réussies, ça peut être la goutte d'eau qui la fait craquer. Mais ce n'est qu'extrapolation.

Enfin, il reste Abby. La vraie Abby, celle que j'adore. La Abby ultra compétente et très attentionnée pour ces patients. Ici, un transexuel qui a fui sa maison par peur de la réaction de ses parents. Bon, là encore, tout est prévisible avec l'histoire de la mère incompatible et qu'il faudra que le père en colère le donne, chose qu'il fera. Mais ça passe bien parce que les 4 (transexuel, Abby, les parents) sont crédibles et jouent bien leurs scènes.
Cette intrigue montre bien que Abby remonte la pente de belle manière et qu'elle est attachée aux Urgences. Elle veut être titulaire. Elle suit le conseil de Pratt de faire jouer la concurrence et elle se retrouve à accepter un poste dans un super centre médical, avant de le refuser parce que Anspaugh lui offre son poste de titulaire. C'est une sous intrigue intéressante et plutôt bien mené. Et la question de savoir si Abby a eu raison ou non est bien amené également. Le centre médicl a ses avantages avec un véritable suivi de chaque patient qui n'est pas qu'un numéro, des moyens financiers conséquents, des horaires humains et un salaire décent. Mais de l'autre, Abby est là depuis 8 ans au Cook County. Elle y a connu son mari et plusieurs rédemptions et elle a les cas les plus passionants. Jamais elle n'aurait eu ce transexuel dans le centre médical, un transexuel qui lui a permis de devenir un peu plus un meilleur médecin. L'urgence de la décision aux urgences fait les grands médecins. Alors oui, à mon avis, il est plus intéressant de travailler dans un centre médical mais une fois que l'on est un médecin accompli et avec de la bouteille, chose que Abby n'est pas encore tout à fait. Elle a eu raison de rester aux Urgences encore un peu avant de passer au privé pour enfin pouvoir vivre à peu près comme tout le monde.

Bref, un épisode d'urgences qui apparait mauvais en raison d'une prévisibilité dns toutes les intrigues mais aussi de la présence 5 minutes avant de l'exceptionnel épisode 14.17. Cet épisode reste malgré tout assez bien écrit et bien interprété mais sans surprise et c'est dommage.

Posté par Speedu à 16:17 - Urgences - Saison 14 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,