Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

mardi 26 août 2008

Urgences - Episode 14.15

La vérité toute nue / As the day she was born
Saison 14, Episode 15 sur 19
Diffusion us : NBC - 17 avril 2008
Diffusion belge : RTL TVI - 12 août 2008
Diffusion française : France 2 - 22 août 2008
1415_020 1415_061 1415_445

Résumé :
Happy Birthday Neela !

Mon avis :
Quelle loseuse cette Neela. Nan sérieux. Personne ne l'aime, tout le monde s'en fout d'elle, elle mate Project Runaway et Dubenko a pitié d'elle. Même Harrold la largue. Un gros gros L en plein sur son front. Dommage que Kathy ne soit pas passée par là pour lui rappeler qu'elle a fait perdre ses jambes à Ray (même si elle se le prend dans la gueule dans l'épisode, ça ne marche bien que quand c'est Kathy la jalouse qui lui balance. D'ailleurs, c'est moche de l'avoir totalement zappé la Kathy sans un petit mot du genre "elle est a Nepal pour de nombreuses années" ou "elle est enceinte de Manulito au Paraguay ou un autre pays du tiers monde d'Amérique du Sud" ou elle a choppé une maladie du Moyen Age avec Médecins sans frontières en Afrique".).

Tout était là pour me déplaire dans l'épisode : on le centre sur Neela, on en fait une chirurgienne de l'impossible, on la voit nue, elle brise la malédiction de madame Fisher, ... Bref rien pour me plaire. Et pourtant, c'est passé tranquillement. Il fallait juste que je regarde l'épisode au 14ème degré. Dans une sorte d'hallucination comme elle en début d'épisode. Voilà, cet épisode est une hallucination : je n'ai pas vu Parminder Nagra nue, elle n'a pas joué à la super chirurgienne et elle n'a pas sauvé le grand père de Sarah. J'ai halluciné tout ça. Faut que j'arrête l'Oasis tropical en boite ...

Plus sérieusement, enfin si c'est possible avec Neela, j'ai pas spécialement accroché à son trip zombie en garde après 24h et qui en plus s'avère meilleure que la normale. Urgences l'a déjà fait 12 millions de fois depuis le pilote compris et avec plus de punch et de réussite, notamment avec Carter et Green. En plus, Neela ne se plante jamais ou alors les rares fois, cela n'a pas la moindre conséquence. Du coup, il n'y a pas la moindre tension quand à savoir ce qui va arrivé à la mère à l'aorte fragile ou papy Sarah. On sait qu'elle va s'en sortir. Ca fait perdre tout intérêt à ces intrigues qui pourtant, reposent là-dessus.

Du coté de Pratt, rien à signaler. On colle un cancer incurable à sa copine qu'il n'arrive pas à satisfaire sexuellement. Du coup, il prend plus ou moins pitié d'elle. Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour les raprocher ces deux-là. J'a ivraiment du mal avec cette intrigue amoureuse pour la bonne et simple raison qu'elle est mignonne sa femme mais elle devrait se contenter de faire des photos au lieu de se prendre pour une actrice. Je n'arrive pas à la cadrer et cette intrigue qui passe soudainement sans raison du "Greg, habitons ensemble" à "je ne veux plus te voir Greg" ... Oui sans raison, car elle savait qui était Pratt et elle savait pour son cancer. Donc rien n'est une surprise pour elle. Si cela avait été mieux écrit, on aurait pu deviner au fil des épisodes une peur de mourir seule chez elle ou un truc dans le genre. Mais non, il fallait perdre 12 minutes par épisode à montrer que Abby fait la gueule et boit. C'est dommage parce qu'il y avait du potentiel pour une fois avec une intrigue de Pratt l'égocentrique (ce qui nous est rappelé par son frère dont il ignore qu'il est en couple depuis un an.)

Enfin, on termine par la relation sortie de nulle part, à savoir Doug et Carole Tony et Sam. Bon apparament, l'intrigue Sam ambulancière plus forte que les médecins est oubliée. Il faut dire qu'en bon cliché, elle est une femme toute perturbée par le bouquet de fleurs. Elle ne pense qu'à ses sentiments du coup. Et va même jusqu'à soutenir Tony qui a tort dans un diagnostic médical sur papy Sarah. L'amour rend les femmes connes, c'est certain.
C'est justement là le meilleur de l'épisode avec le grand-père. Déjà parce que Frances Connor qui joue la grand-mère va encore tuer un mari (c'est l'actrice abonnée aux rôles de tueuses de maris je crois quand on voit leur sort dans Six Feet Under à ses deux maris successifs ...) Elle est tout simplement excellente (comme toujours), surtout dans sa façon de balancer à Tony qu'il n'a pas toujours raison et que c'est énervant ceux qui pensent avoir toujours raison. Bon, le problème coté crédibilité, c'est que l'alternative à la solution de Tony vient de Morris et que la série a beau en avoir fait un super médecin, je ne pourrais jamais le croire vraiment suite à sa nullité en arrivant dans la série et son coté gamin dans les intrigues pour faire rire.
L'autre point que l'épisode tente de soulever mais où il échoue, c'est avec Sarah et Neela. Le flashback nous rappelle bien que Sarah considère Neela comme la responsable de sa mère. Mais bon, elle fait la tête pendant un plan puis quand elle sauve papy, tout est oublié et elles se serrent dans les bras, comme prévu depuis le début par votre serviteur. Là aussi, c'est dommage. J'aurais bien vu Sarah piquer une crise d'hystérie, sauter à la gorge de Neela et Tony la plaquer violament au sol en lui balançant des coups de poing (c'est beau les habitudes stéréotypées des personnages). C'est cruel, inhumain mais ça m'aurait bien fait rien. Surtout si il tabasse sa fille / belle-fille / fille adoptive (rayez les mentions fausses) après qu'elle ait tué Neela par étranglement.

Enfin, plus de Harrold à priori. Il plaque la chrirugie parce qu'il ne veut pas finir puceau à 29 ans comme Neela. Ca ou la production s'est rendue compte que la mode des geeks à la télé est passée ou que Urgences fait concurrence à Chuck (sur la même chaine). Enfin bref, il semble qu'on le dégage en l'envoyant dans un service qu'on ne voit jamais. C'est un peu dommage, je commençais à m'y faire et à bien l'aimer finalement. Il ne me manquera pas mais bon, il était sympa et pas prise de tête. Et puis il apportait parfois une bonne alternative comique à Morris. Parce que là, sa guerre avec Frank est drôle mais je sais pas, trop gamine je trouve. Encore plus quand on connait la raison : parce que Frank n'a pas été invité à un karaoké sushi alors qu'il n'aime ni l'un, ni l'autre. Les gars, vous n'êtes plus au CE2. Le seul moment qui fait sourire, c'est quand on voit la tête de Pratt parce que sa technique apprise en management fonctionne encore mieux que prévue.

On notera aussi un petit raté de l'adaptation française qui a traduit "project runaway" en "mission haute couture" alors que le titre vf est "projet haute couture" (l'émission de Heidi Klum qui forme le futur grand couturier. Elle fut/est diffusée sur Teva)

Bref, un épisode malheureusement routinier d'Urgences qui rate le coche sur une intrigue qui aurait du être beaucoup plus dramatique (le grand-père de Sarah). C'est un peu le défaut d'Urgences cette saison : ils ont de bonnes idées mais il manque souvent le petit truc qui rendrait les épisodes excellents.

Posté par Speedu à 16:02 - Urgences - Saison 14 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,