Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

samedi 23 août 2008

Urgences - Episode 14.13

Injection létale / Attornment
Saison 14, Episode 13 sur 19
Diffusion us : NBC - 31 janvier 2008
Diffusion belge : RTL TVI - 12 août 2008
Diffusion française : France 2 - 22 août 2008
1413_160 1413_210 1413_398

Résumé :
Neela joue au hockey.

Mon avis :

C'est la grève les amis ! Allons jouer au hockey. Oui, c'est le dernier épisode d'Urgences avant la grève des scénaristes. Et à mon avis, ils étaient déjà en grève vu l'absence d'histoires annexes. A moins que c'était pour ne pas embrouiller le jury des emmy awards parce que ça sentait fortement l'épisode à Emmy avec la prestation du vieux joué par Jonathan Banks.

En tout cas, du coté annexe, on a donc le hockey : l'ortho avec Neela contre la chirurgie avec Morris. Oui, si quelqu'un revient de vacances, il ne comprend plus rien à Urgences. Une excuse bidon des chrirugiens pour avoir Super Morris dans leur équipe (il fallait compenser Krensho ou je sais pas comment ça s'écrit) qui ne sait pas patiner. C'était marrant si on omet le fait que Morris sembler saoul en début d'épisode. Il faut dire que voir Neela se faire insulter, c'est bien. Et ça finit en bagarre générale dans le hall des urgences. Intrigue classique de rivalités de corps, vue et revue dans toutes les séries de ce type et généralement bien mieux réussies. Je pense par exemple aux rencontres flics / pompiers dans Rescue Me qui sont un petit bonheur. Là, je ne sais pas trop si c'est Krensho, Neela, Morris ou Harrold mais l'ensemble n'était pas crédible une seule seconde. Et tout le monde finit dans un jacuzzi improvisé à la surprise de Skye et Lucian qui se bécottaient tranquillement.

Sinon, on avait donc le vieux gardien de prison / bourreau qui a sauvé la vie d'un petit garçon. La mère célibataire lui en veut le prenant pour un pervers parce qu'il les suivaient depuis quelques temps. Et il explique qu'il cherchait un moyen de se faire pardonner parce qu'il avait exécuter son fiancé quelques années plus tôt. Et l'épisode en rajoute une couche avec le fait qu'il ne voulait pas mourir le fiancé et qu'après, ils ont appris qu'il était innocent en fait. La femme l'apprend et bam, elle ne lui pardonne pas.
On a une intrigue classique là encore mais qui fonctionne très bien grâce à l'excellente performance de Jonathan Banks, parfaitement crédible en malade rongé par la culpabilité, cherchant la rédemption à tout prix. Et il arrive même à doper Pratt qui est excellent, que ça soit quand il l'amène auprès du petit ou quand il le sauve du suicide.
Ce qui est bien plus dommage, c'est la prestation de la mère du gamin qui est passable par instants au mieux. Elle n'est pas crédible du tout à mes yeux et l'épisode aurait pu nous éviter la lourdeur et le manque de subtilité du rapprochement entre Gates et Sam.
D'ailleurs, en parlant de Gates, j'ai trouvé très bizarre qu'il n'en ait plus rien à faire de Julia l'aumonière. Il fait comme si elle n'avait jamais existé. Il a oublié que ça fait 10 épisodes qu'il nous la ramène sous les excuses les plus bidons du monde ? J'ai cru avoir raté un épisode mais non, la rupture arrive dans l'épisode suivant.
Et là, le dernier bon point de l'épisode : Julia qui se fait rembarrer par le vieux. Oh que c'était bon que quelqu'un lui balance enfin qu'elle était nulle avec ses théories hippies new age :) Du coup, elle craque. Petite joueuse va. C'est pas Eric Camden qui aurait abandonné si vite.

Bref, un épisode bon, surtout grâce à une histoire très intéressante et bien déroulée malgré son classissisme. Dommage que les à-cotés ne soient pas au top top.

Posté par Speedu à 17:30 - Urgences - Saison 14 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,