Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

jeudi 14 août 2008

Torchwood - Episode 1.08

Cadeau grec / Greeks bearing gifts
Saison 1, Episode 8 sur 13
Diffusion anglaise : BBC 3 - 26 novembre 2006
Diffusions françaises : NRJ 12 - 26 octobre 2007, puis Jimmy  - 10 mai 2008
TORCHWOODx107x115 TORCHWOODx107x419 TORCHWOODx107x928

Note :
Episode diffusé en 7eme position sur la BBC.

Résumé :
Une mystérieuse jeune femme confie à Toshiko un pendentif qui lui permet de lire les pensées des gens.

Mon avis :
Tiens, un scénariste ayant oeuvré pour Doctor Who aux manettes de cet épisode. Et tiens, ce n'est pas mauvais du coup. Coïncidence ? En plus, ce scénariste doit être un fan de Buffy vu qu'après avoir signé l'épisode School Reunion / L'école des retrouvailles de la saison 2 de Doctor Who (Episode 2.03)  avec Anthony Stewart head en guest (Giles dans Buffy), voici un copié/collé d'un excellent épisode de Buffy (Earshot / Voies intérieures - Episode 3.18) : La capacité non voulue d'entendre les pensées et de ne pas pouvoir le contrôler, la découverte d'une relation sexuelle grâce à cela, empécher un meurtre ou encore un des héros dont les pensées sont illisibles (Jack / Angel). Perso, j'ai rien contre le pompage de Buffy qui a rarement pondu de mauvais épisodes. Et une des particularités de buffy était sa caractérisation poussée des personnages. Et là, bonne idée, on a enfin un poil de caractérisation des personnages. Bon, pas trop Jack qui est mort dans tous les sens du terme. Mais pour les autres, il y a un peu de boulot. J'aime bien le coté pas très sûr et nympho de Gwen dévoilé par ses pensées ou encore que Owen ne me donne pas envie de l'étrangler et sert à quelque chose. Les dialogues intérieurs entre Gwen et Owen avec Toshiko entre les deux sont très sympas. Ca m'a presque fait penser à Olive et Tom. La seule différence, c'est qu'ils ne se répondaient contrairement à ces télépathes de Olive et Tom qui se permettaient même de répondre au commentateur télé.

L'autre bon point pour rester dans ces personnages, c'est que owen bosse pour de vrai dans sa spécialité. Il autopsie un cadavre, Gwen se fout de sa gueule parce que ses conclusions préliminaires étaient foireuses puis il fait de la recherche avec réflexion. Si seulement il pouvait être dans tous les épisodes comme cela, ... Par contre Ianto pourrait faire autre chose que son job habituel de porte manteau non utilisé. Ca serait sympa. Je parlais récemment dans un article des plantes vertes, il en est un très bon exemple.

Toshiko en est un autre exemple à l'exception de cet épisode qui la met en avant et d'assez belle manière. L'épisode jongle assez bien entre le coté ultra technologique de la base et le coté "je tente d'avoir une vie sociale normale de britannique" (aka, je vais picoler au pub du coin après le boulot). Toshiko rend crédible ce coté horaires de bureau de son boulot. On pourrait croire que c'est une secrétaire ou une vendeuse quelconque. Sauf à Mary, l'alien tentaculaire qui lit dans les pensées, qui fume, boit et est bisexuelle. Bon, là, c'est probablement le point noir de l'épisode. Torchwood compte 5 membres et là, on arrive à 4 ayant culbuté les deux sexes. Enfin si on veut chipoter, Toshiko ne culbute pas une femme mais une alien dans le corps d'une femme humaine. Peut on qualifier cela de relation bisexuelle ? Ou faut il trouver un terme spécial quand on culbute des aliens ? Et dans ce cas, n'est pas raciste ? Oui, je pars en cacahouettes là. Mais le fait est qu'il ne manque que Gwen du coté des "j'ai couché avec un membre du même sexe que moi parce qu'on est dans une série plus adulte que Doctor Who alors on couche tout le temps avec tout le monde"

Pour en revenir à l'épisode, Mary lui file un pendentif qui lui permet de lire dans les pensées et Toshiko est assez réticente au départ avant de devenir accro aux pensées des autres, à ce qu'ils disent, à ce qu'ils pensent d'elle. Le passage de l'excitation à la dépendance est bien mené. On y croit, cela fait réaliste, principalement grâce à la manipulation de Mary. On notera d'ailleurs que Daniela Denby- Ashe est excellente dans ce rôle de femme fatale (aucun rôle connu en France. Célèbre pour son rôle pendant 4 ans dans Eastenders, le feux de l'amour local puis pour ses plus de 8 ans dans la sitcom My Family).
J'ai moins accroché à la scène où elle sauve une famille de l'ex mari vengeur. la scène fait plus remplissage de temps qu'autre chose même si la scène au milieu de la place où elle sourit des pensées de "James Bond" et autres est très sympa et finalement assez révélatrice du pourquoi Tosh devient accro au pendentif.

A coté de ça, la fin fait aussi un peu tache avec Jack qui tue sans remord Mary. Bon, c'est dans la continuité du personnage (il a abandonné la fille aux fées, il a balancé la cyberwoman à un ptérodactyle avant de la cribler de balles ...) mais ça le rend très psychopate surtout avec la tête qu'il fait quand il exprime aucun remord à l'avoir fait.

Sinon, les anglais fans de la franchise Who pouvaient deviner qui était Mary puisqu'un membre de son espèce est apparu dans la seconde série dérivée de Doctor Who, la série encore inédite en France (et probablement à jamais), The Sarah Jane Adventures. L'extraterrestre est apparu sous sa forme originale et lui a expliqué qu'il était poète et que son espèce était pacifique. Dès lors, en voyant la forme alien de Mary, les fans pouvaient tout recouper et deviner qu'elle était méchante. Ce qui est parfaitement expliciter un peu plus tard lors du face à face entre Mary et Torchwood. Cela montre l'attention portée par Russel T; Davis à la continuité de ces séries puisque dans ce même épisode, Jack se plaint auprès du premier ministre qu'il informe l'opposition des activités de Torchwood. On peut se demander pourquoi. Mais rappelons que la saison se déroule en parallèle de la saison 3 de Doctor Who et que l'opposition (le shadow government) est menée par Saxxon à ce moment-là. Les téléspectateurs de Who auront compris. On retrouve aussi pleins d'objets de Doctor Who comme les lunettes 3D qui font leur come back dans Torchwood ou encore le sabre qui coupe la main du docteur dans le premier christmas special de Doctor Who qui fait là sa première apparition. On voit aussi une arme qui a servi à combattre les cybermen à la fin de la saison 2 de Who. Cela renforce l'idée d'obsession de Jack pour tout ce qui est en rapport avec le docteur qu'il souhaite retrouver un jour.

Par contre, l'adaptation française est ratée puisqu'elle saute totalement une référence à UNIT qui se met en place lors de la saison 3 de Who et jouera un rôle important en saison 4. C'est totalement zappé (Owen doit préparer une liste pour UNIT). Pas mal d'autres références sont zappées comme lorsque Gwen appelle Owen Quincy ou Amanda Burton (ce qui peut se comprendre pour la seconde puisque c'est une actrice anglaise ayant joué un médecin légiste dans la série Silent Witness / Autopsie en vf sur Jimmy / Affaires non classées sur TF1, diffusée à pas d'heure vers 1h du mat assez récemment). Mais le docteur Quincy a longtemps été diffusé en France. Certes, le public cible de nrj12 ne peut pas connaitre cette série américaine de grand père (diffusée de 1976 à 1983 sur NBC) mais quand même ...). Heureusement, les références à James Bond et Alien ne disparaissent pas.

Posté par Speedu à 15:45 - Torchwood - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,