Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

jeudi 7 août 2008

Torchwood - Episode 1.07

Ils tuent encore Suzie / They keep killing Suzie
Saison 1, Episode 7 sur 13
Diffusion anglaise : BBC 3 - 3 décembre 2006
Diffusion française : NRJ12 - 2 novembre 2007, puis Jimmy - 10 mai 2008
TORCHWOODx108x060 TORCHWOODx108x474 TORCHWOODx108x489

Note :
Episode diffusé en position 7 sur NRJ12 mais en 8 en Angleterre.

Résumé :
Un tueur se met à massacrer des innocents dans Cardiff en signant au mur Torchwood. L'enquête remonte alors jusqu'à Suzie, ancienne membre décédée de Torchwood.

Mon avis :
Hop, Suzie revient et elle est un super génie criminel qui avait tout prévu. Ah ? Et pourquoi pas Ianto qui culbute Jack tant qu'on y est. C'est aussi dans l'épisode ? Ah ? Manquerait plus que Owen fasse une remarque sarcastique qui donne envie de le baffer. Ca y est aussi ? Wouah ...
Bon, je fais une intro trop méchante. Mais c'est vrai que bien que le plan soit super, j'arrive pas imaginer Suzie le concevoir. Rappelons qu'elle réanime des mouches pour le fun quand même ... Et cet épisode rate encore une fois le cloche du bon pour deux problèmes récurrents : l'oubli d'un minimum de logique et l'oubli de caractériser un minimum les personnages autrement qu'en en faisant tous des bisexuels nymphomanes.

Oui, Ianto se met subitement à sous entendre que Jack le culbute (parce que je le vois bien passif le Ianto). Jack, le mec qui a tué sa petite amie pour qui il était prêt à sacrifier la Terre. Il y a 3 ou 4 épisodes. Et qu'il y a 2 épisodes, il nous en a fait un caca nerveux de Lisa lors de l'épisode campons avec des serial killers. J'ai rien contre un couple Jack/Ianto. Ils seraient même mimis ensemble. C'est juste que voilà, ça arrive comme ça en fin d'épisode, sans raison. Comme si le scénariste s'était dit : "merde, j'ai obligation de faire une scène gay dans l'épisode, faut que je case ça vite fait". Pendant ce temps, Toshiko est toujours assexuée apparament tandis que Gwen couche avec tout ce qui bouge (mais que les hommes ... pour l'instant).

Toujours dans le problème de la logique, on trouve le coup de fil. Torchwood est bloqué, Gwen est avec une folle, ils peuvent passer un coup de fil ... Jack appelle ... la détective qui ne le saque pas. Et pour poursuivre la non logique, sans grande raison, elle accepte de lire un bouquin de 700 pages au téléphone. A un mec qu'elle ne supporte pas ... Bon, ça fait sourire de voir tous les flics se foutrent de la gueule de Torchwood mais il y a tellement peu de logique ... Vous en voulez encore ? Elle trouve la bonne édition du bouquin d'Emily Dickinson puisque le code de sécurité est le code barre. Et les codes barres sont différents suivant les éditions d'un même bouquin (du moins il me semble). Là encore, c'est peu logique.
Alors qu'il suffisait de téléphoner à Gwen pour la prévenir. Ou que Owen serve à quelque chose pour une fois et balance un "merde, son portable est là sur le bureau." qui aurait expliqué que Jack ne téléphone pas à Gwen.
Mais bon, la logique et Torchwood ... On a quand Jack qui a confié à une femme dont le père est mourant le "gant de la vie", ce qui est un nom pourri si je puis me permettre Ianto.

Mais si on fait abstraction de ces gros ratés, l'épisode reste bon. Le plan de Suzie est plutôt bien foutu. Et tout ça pour tuer son père, chose qu'elle aurait pu faire un petit peu tous les jours avant de mourir ... Mais bon, les grands génies du mal oublient toujours ces petits détails. C'est comme le joker de Batman qui aurait pu le tuer 12 millions de fois en lui collant une balle dans la tête mais non, c'est plus drôle de le saucissoner au dessus d'un aquarium de piranhas et d'attendre qu'une souris ronge la corde qui l'empèche de tomber dedans.
En plus, Suzie a le mérite de lancer la storyline de fin de saison avec le grand méchant monstre caché dans le néant qui vient pour Jack. Quel tombeur ce Jack, il lui les faut tous : Gwen, Ianto, Rose Tyler, la mémé des fées, Nakayomi, un super monstre, Donna Noble, Spike, (mais je m'avance un peu pour les trois derniers), ...

Et puis j'ai bien aimé plusieurs répliques comme lorsque Jack explique qu'ils enfermeront tous les biens de Gwen à sa mort. Du coup, j'imagine Rhys sous cellophane dans le garde meuble. Ou encore la phrase imposée par Russell T. Davis le créateur à la fin de l'épisode quand Ianto rappelle que les gants vont toujours par deux. Rendez vous dans l'épisode 2.07 "Dead Man Walking" pour le second gant (un épisode forcément raté puisqu'au casting, il y a Martha jones, la plus plate et inintéressante des ex compagnes du Docteur. Mais on verra ça quand NRJ12 diffusera la saison 2. En espérant qu'ils la diffusent.)

Bref, un épisode de Torchwood avec de bonnes idées comme souvent mais qui souffre comme toujours de son manque de logique élémentaire et d'une caractérisation minimale des personnages. Mais cela reste divertissant tout de même.