Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

mercredi 11 avril 2007

The Shield - Episode 5.11

Adieu / Post Partum
Saison 5, Episode 11 (/11 - season finale)
Diffusion us : FX - 21 mars 2006
Diffusion française : Canal + - 5 avril 2007
shield511458 shield511468

Résumé :
Vic tente par tous les moyens de faire disparaitre Lem tandis que Kavanaugh continue à mettre la pression.

Mon avis :
Avis aux abonnés de Canal + : désabonnez vous. Après avoir oublier deux saisons de Invasions planète Terre, après avoir relégué South Park à Canal + décalé avec plus d'un an de retard sur les Etats Unis (et perdre l'exclu de la série puisque Game One va diffuser la saison 10 en exclu dès le 16 avril à 18h45), après avoir fait disparaitre les Griffin (Family guy) dans l'abîme de l'oubli, après avoir annoncé avec pas mal de pub American Dad qu'ils ont expédié sur Canal + décalé, après avoir expédié puis supprimé The Simple life, et après avoir plus ou moins tué les Simpson, voilà The Shield frappé plus que durement par la chaine. On passera sur les scènes amputées de quelques plans (comme lors du viol d'Aceveda) mais là, ils sucrent carrément un bon quart d'heure de l'épisode pour qu'il tienne en environ 45 minutes au lieu d'environ une heure. Chose inexplicable puisque les autres épisodes longs n'avaient pas eu droit à ce traitement digne des plus beaux massacres orchestrés par TF1.
Et ils ne sucrent pas n'importe quoi, nan. Tant qu'à faire, autant sucrer des scènes clées. Comme la révélation du père du bébé de Danny. Ou le mystère des distributeurs de bouffe. Ou encore le pourquoi Claudette ne vire pas Tina la mui bonasse. Etonnant qu'ils laissent la mort de Lem finalement.
Et après, comment s'étonner que nombreux sont ceux se tournant vers le téléchargement de séries illégalement quand on voit qu'une chaine premium de luxe se permet un tel massacre pour d'obscures raisons. Rappelons que Canal + est privilégiée par son statut de chaine cryptée au niveau censure mais également au niveau audience et au niveau des cases horaires bien plus facilement adaptables.

Pour en revenir à l'épisode, je m'étais un peu nické la scène clé puisque je savais déjà que Lem allait y rester. Je ne savais juste pas comment. Oui, merci les gros bourrins qui spoilient avec leurs signatures sur les forums. (du genre "RIP Lem we will miss you" )
Donc j'attendais ça et du coup la scène avec Shane perd beaucoup pour moi. Je voulais croire qu'il ne le ferait pas mais connaissant cet abruti ... En plus, je trouve la mort un poil ridicule dans la réalisation : c'est bien une grande qu'il balance ? Parce que j'aurais plus parié sur un pétard (surtout quand on voit les massacres que les grenades ont fait dans la rue, du genre les bagnoles en miettes dans le même épisode). Il reste que le geste est fort et la scène suivante avec tout le bercail à la carrosserie est vraiment énorme, surtout le tant attendu combat entre Kavanaugh et McKay. L'émotion est palpable (même si Paula Garces surjoue un peu trop).
Mais comment on en est arrivé là ? De manière magistrale encore une fois. Kavanaugh est vraiment à bout d'idées et de temps. Les aveux de Lem lui ont fermé la possiblité d'enquêter. Sa fuite lui a donné une nouvelle carte à jouer mais sa volonté de se rendre en négociant une peine fédérale à l'Est du pays lui font reperdre la main. Le seul moyen d'envoyer Vic derrière les barreaux est de le pendre en flagrant délit d'aide à un fugitif. Il ne purgera pas la peine qu'il doit purger mais l'essentiel pour Kavanaugh est de la retirer de la rue.
Et effectivement dans le même temps, la strike team aide bien Lem en préparant sa vie de Mexicain. Ils lui trouvent une villa perdue dans les montagnes au Mexique (il y a des montagnes au Mexique ?), Ronnie se charge de mettre en place une magouille pour lui offrir un compte qu'ils pourront régulièrement approvisioner et Vic trouve un importateur de je sais plus quoi qui pourra le faire passer au Mexique où un flic le conduira à la villa. Le plan est parfait mais Lem n'est au courant de rien, les contacts entre eux étant bannis. Du coup, perdant sa planque dans un mobil home, Lem panique et appelle Becca qui va chercher à renégocier pour lui l'accord. Elle parvient à lui obtenir plus ou moins le même accord si il se rend. Mais la lenteur administrative empèche Lem de l'avoir officiellement, et il se rend au point de rendez vous à minuit.
Dans le même temps, Kavanaugh pousse Aceveda à faire croire à McKay que Lem a parlé, notamment au sujet du train de l'argent. Jon espère ainsi pousser Vic à rejoindre Lem pour qu'ils se parlent et ainsi coincer Mckay en flag. Vic est suivi par Kavanaugh et il le remarque. Ronnie est suivi par le bras droit de Kavanaugh. Il ne reste que Shane qui n'est pas suivi. Il retrouve donc Lem et il l'emmène à la carrosserie. Les deux se parlent mais Shane ne croit pas que Lem n'a rien dit et il confie qu'il attend un second enfant qui va avoir besoin d'un père et surtout du salaire qu'il peut amener. Puis il offre un sandwich à Lem et en même temps, il lâche la grenade fatale. Shane a tout décidé par lui-même sans rien dire à Vic et Ronnie. Mais Kavanaugh reste persuadé que Vic a commandité ce meurtre. Et l'épisode (et la saison) se conclue par Vic promettant de retrouver le coupable et de le buter.
Le final s'annonçait grandiose et il ne déçoit pas un seul instant sur ce point. L'épisode est très dense, les révélations fusent, les quiproquos et malentendus sont légions et au final, en y regardant bien, personne ne manipule plus personne. Tous ont perdu le peu de contrôle qu'ils pouvaient avoir et cela finit tragiquement par la mort du meilleur flic de la strike team, tué par son ami mais dont le vrai coupable est Kavanaugh. Sans ses mensonges et manipulations, jamais Shane n'en serait arrivé là.
En plus, l'épisode nous offre un grand débat entre fans : Shane a t'il eu raison ou non de tuer Lem ? En sachant ce que nous téléspectateurs on savait à ce moment-là, clairement non. Mais en tenant compte de ce que Shane savait, le geste peut se comprendre. Il est quand même le plus mouillé et il sait qu'il ne pourra jamais tenir comme Lem l'a fait, aussi longtemps du moins puisqu'il croit qu'il a craqué. Et Shane, c'est quand même le plus mouillé du lot dans toutes les combines : Terry, le train de l'argent, ces moultes ratages avec Anton Mitchell lors de la saison 4 et donc maintenant Lem. C'est le plus mouillé, c'est la chaise ou l'injection qui lui ait promise (dans le meilleur des cas, le pire étant une perpet à Lompok avec son grand ami Mitchell) alors qu'il a une femme et bientôt deux enfants. C'est un peu l'histoire du coup de boule de Zidane façon The Shield : on peut comprendre le geste mais il reste inexcusable.

Et à coté de cela, dans ce que Canal + dans sa grande mansuétude a daigné nous laissé, on a une histoire totalement déconnectée pour Dutch en duo avec Billings. Une prostituée (Ally Walker, Sam dans Profiler) a été tabassé. Mais son interrogatoire et celui du suspect révèle qu'elle l'a en fait tabassé à l'aide de deux grands blacks pour lui piquer son fric. Et voilà que son mac se pointe en se faisant passer pour son avocat. Puis Dutch le cuisine (une scène coupée par Canal nous explique comment il découvre qu'il est bien le maquereau) et il avoue qu'elle ne témoignera jamais contre lui (voler les clients est son idée) parce qu'elle l'aime, qu'elle est raide dingue amoureuse de lui et il explique comment il en a fait son esclave. L'intrigue est très bonne et offre une excellente analyse d'une situation dont on parle peu : les femmes manipulées par un mâle dominant et qui en viennent à perdre tout sens de la réalité (elle était il y a peu une femme très respectée et elle est devenue par "amour" une prostituée junkie qui adore ça).

Bref, le finale explosif qui nous a été promis nous a été offert. Et il ouvre la perspective d'une saison 6 tout aussi explosive, si ce n'est plus. Dommage que Canal + ait tout bonnement massacré cet épisode.

Bonus :
Je suis sympa et je vous livre les scènes coupées par Canal + grâce à l'excellent site français de référence sur la série : The shield, la série

Toutes ces coupes sont extraites du résumé détaillé de l'épisode par le site.
Coupe 1 :
L'épisode s'ouvre sur la discussion qu'ont Corrine et Kavanaugh dans la maison familiale des Mackey. On se souvient que Kavanaugh avait précédemment été blessé par le comportement de Vic, qui avait abusé de son ex-femme et le lui avait fait savoir, par protestation contre son enquête, et vengeance personelle. Et on s'imagine que c'est justement de vengeance qu'il s'agit quand Kavanaugh s'intalle à la table de la cuisine et engage la discussion avec l'ex-femme de Vic...
Devant le tribunal, la Strike Team et Becca attendent Lem, qui doit être normalement être incarceré le jour même de façon à purger sa peine de prison le plus vite possible. Mais Vic, dont le deal avec Antwon pour la sécurité de Lem en prison a mal tourné, a dû mettre Lem en fuite, à l'insu de Becca, et de ceux qui ont rendu le marché de Lem possible. Vic feint donc la surprise alors que Lem n'arrive pas pour se livrer, et Becca commence à s'impatienter.
De retour chez les Mackey, Corrine s'impatiente : Kavanaugh est resté toute la nuit à boire du café et déprimer dans sa cuisine, et Corrine tente à présent de faire partir le lieutenant de l'IGS. Corrine raccompagne Kavanaugh à la porte, et celui-ci tente de profiter d'elle. Corrine s'énerve, et Kavanaugh cesse immédiatement son manège. Il en profite pour prévenir Corrine qu'il est prêt à tout pour faire tomber Vic, et que Corrine devrait se montrer forte si son ex-mari venait à disparaitre. Kavanaugh quitte ensuite la maison, et Corrine semble déboussolée par ce qu'elle vient d'entendre.

Coupe 2 :
La Strike Team fait une descente dans un bar Salvadorien de Farmington, et s'explique avec un des membres de gang : celui-ci explique que les Salvadoriens ont fait exploser des grenades dans les parkings du Procureur pour protester contre l'arrestation d'un de leurs leaders, Osorio.

Coupe 3 :
Kavanaugh se rend sur les lieux d'où Lem s'est enfuit, le voisin témoin de sa fuite ayant prévenu la police. Le voisin confirme à Kavanaugh l'identité de Lem à partir d'une photo, et ajoute au lieutenant de l'IGS il a cru déceler de la peur dans le comportement du fuyard, ce qui ne semble pas surpendre Kavanaugh outre mesure...

Coupe 4 :
Au Barn, Claudette apprend à Dutch qu'il fera désormais équipe avec Billings, ce qui ne réjouit pas du tout Dutch, qui n'a jamais trop apprécié le tout nouveau "promu" inspecteur. Les deux hommes devront recueillir la déposition d'une femme agressée sur l'avenue Vermont.

Coupe 5 :
Vic rend ensuite visite à Danny, qui a accouché d'un petit Lee. Après avoir rendu à Danny l'argent de la cagnotte concernant l'identité du père de son fils, la jeune maman n'ayant pas souhaité révéler publiquement le nom du géniteur, Vic prend le bébé dans ses bras, et on comprend très vite qui est réellement le père. Danny et Vic décident rapidement que Vic n'interviendra pas dans la vie du nouveau-né à moins que celui-ci le demande. Vic promet toutefois qu'il sera toujours là pour Danny ou pour son fils si ils ont besoin de lui.

Coupe 6 :
Dutch apprendra par l'intermédiaire d'un des commerçants du quartier que Tori s'était également disputée avec son agresseur avant que celui-ci ne l'attaque, ce qu'elle n'a pas mantionné dans sa déposition. Billings se prépare à interroger un des agresseurs potentiels, tandis que Dutch passe un étrange coup de téléphone : s'étant brulé avec la machine à café du Barn plus tôt dans l'épisode, il demande à parler au responsable des distributeurs publics du district.

Coupe 7 :
Dutch, quant à lui, fait une découverte : les distributeurs défectueux du Barn étaient en fait la propriété de... Billings, qui tirait profit des consommations des employés du Barn dans le plus grand secret. Découvert, Billings demande à Dutch de ne rien dire à Claudette, mais celui-ce semble hésitant sur les suites à donner à cette affaire... Dutch et Billings rejoindront Claudette dans la salle d'interrogatoire, où il découvriront Tori et son "conseiller juridique" en train de faire l'amour. La scène confortera Claudette et Dutch dans ce qu'ils pensaient depuis le départ : Wallace Esquire est en fait le maquereau de Tori, qui est bel et bien prostituée.

Coupe 8 :
Au Barn, Claudette demande à Billings pourquoi il n'a pas suivi les recommandations de Julien qui conseillait de licencier Tina. Billings tente de se justifier en expliquant que la jeune officier a beaucoup d'instinct et de potentiel, et il précise que Dutch a promis de l'aider à s'améliorer. Les justifications ne convainquent pas Claudette, qui se prépare donc à licencier Tina. Mais Billings doit alors expliquer les vrais motifs du maintien de Tina, et en profite pour se dédouaner en rejetant la faute -l'histoire de la caméra-surveillance dans le vestiaire- sur Dutch, prétextant que celui-ci a aidé à etouffer l'affaire pour séduire Tina.

Posté par Speedu à 18:25 - The Shield - Permalien [#]