Analyses en séries

Blog de reviews sur les diverses séries que je suis. Alliant humour et analyses, chaque épisode est décortiqué à l'aide de mon oeil implacable.

mardi 9 janvier 2007

Desperate Housewives - Episode 2.14 : Un petit jeu plein de conséquences (Les paris sont lancés)

dh01Desperate Housewives - Saison 2, Episode 14 (/24)
Un petit jeu plein de conséquences (Les paris sont lancés) / Silly people

Diffusion us : ABC - 12 février 2006
Diffusion française : Canal + - 19.10.06 (M6, printemps 07)
Diffusion belge : RTL TVI - 1er janvier 2007

Résumé :
Susan doit se marier de toute urgences pour obtenir une assurance médicale. Bree s'intéresse à Caleb. Gabi trouve une esclave et la transforme en servante des Solis et Lynette se rend compte que son mari et son patron sont deux gamins dans une cour de récré faisant des paris plus stupides les uns que les autres.

Note :
Titre vf alternatif utilisé en Belgique avec "Les paris sont lancés".

Mon avis :
Bree :
Bree continue son travail de coolitude sur les Applewhite. Elle profite de l'absence de Betty et Matthew pour s'introduire à l'aide d'un gateau (ou d'une tarte je sais plus) et rencontrer Caleb qui lui explique tout : Matthew sortait avec Melanie à Chicago et Caleb la trouvait très belle. Il a réussi à se retrouver seul avec Melanie et a tenté de l'embrasser. Alors qu'elle l'a rejeté, il avoue lui avoir fait du mal à l'aide d'une pelle. Plus tard, Betty se pointe chez Bree et les deux discutent et Betty révèle alors un coté extrêmement touchant et attendrissant d'une mère protectrice de ses enfants.
Le grand chantier pour rendre plus que supportables les inutiles Applewhite fait son oeuvre. Caleb est un bon personnage, Matthew est sexy (et il remplace bien John Rowland le jardinier nu des Solis pour ces jeunes demoiselles) et Betty se révèle très intéressante et beaucoup moins froide et antipathique maintenant qu'on sait. Et c'est là probablement la meilleure idée de la saison du coté des Applewhite : torcher le mystère dès la mi saison. Ils ont retenu l'erreur de l'an passé où au bout de 12 épisodes, tout le monde ou presque avait plus ou moins compris tout le mystère May Alice. Cette année encore, dès qu'on découvre le retard mental de Caleb, on devine sans difficulté qu'il a tué et qu'ils se planquent. Et on évite ainsi de nous faire trainer pendant 20 épisodes avec ce non mystère. L'intrigue globale de la saison peut alors prendre une autre direction et redynamiser le tout : comment Bree va annoncer tout ça aux autres wives et comment elles vont protéger les Applewhite SI elles décident de les protéger.
Un épisode charnière sur cette intrigue principale de la saison et il est bien négocié.

Susan :
Pauvre Susan avec sa rate qui se balade et qui risque de toucher son coeur à n'importe quel moment et la tuer. Si seulement ça arrivait ... Enfin bref, sachant qu'elle ne risque rien, les scénaristes ont la bonté de nous éviter le faux drame et joue sur le comique de la situation et c'est une très bonne idée. La mauvaise fut de caster Teri Hatcher qui s'enfonce inexorablement, incapable de donner le moindre relief à ce personnage qui est passé par tellement de moments et situations stupides qu'il en est devenu totalement irréaliste et donc comique normalement. Mais là, Teri Hatcher ne rend Susan que pathétique et c'est dommage.
Pour en revenir à l'intrigue du jour, Susan se rend compte qu'elle n'a plus d'assurance maladie (à cause de son agent qui l'a arnaqué quelques épisodes plus tôt). Donc qu'elle ne peut plus se faire opérer lundi prochain, donc qu'elle va claquer. Elle va pleurer chez Karl et Edie trouve la solution : elle lui présente un mec prêt à faire un mariage blanc. C'est un homosexuel qui veut se marier parce que sa mère veut le voir marier et qu'elle ne claquera pas tant qu'il ne sera pas marier. Susan accepte de l'épouser mais lors de la cérémonie en extrêmement petit comité (Susan, le marié, le compagnon du marié et c'est tout), le petit ami du futur marié pique une crise devant son refus d'accepter son homosexualité publiquement et qu'en plus, c'est une bombe Susan (ah ?) Voilà donc le marié obligé de choisir entre Susan et son petit ami et le petit ami l'emporte. Susan retourne pleurer chez Karl qui lui propose de la réépouser vu qu'il a une bonne assurance. Elle accepte, ils sont remariés mais décident de taire la situation à tout le monde sinon Edie disjonctera.
Bon, on progresse pas avec Susan. Claque ou soigne toi mais arrête de nous pomper l'air. Le seule bonne morale de l'histoire, c'est que si Susan ne rend pas gay ses hommes, elle ne les convertit pas en hétérosexuels non plus :)

Gabi :
Que Teri Hatcher prenne exemple sur Eva Longoria : Bikini, lingerie et savoir jouer la comédie. Encore un festival de situations Gabiesques ponctuée d'une longue scène avec gros plans sur le corps de Eva Longoria en lingerie très fine. Quel veinard ce Tony Parker quand même tellement ça doit être mieux en vrai qu'à la télé. La situation du jour de Gabi nous est amené par Bree qui déjeune encore chez des amies qu'on ne connait pas mais elle a un gros problème : comment l'hôtesse de maison fait pour cuisiner tout ça en peu de temps. Bree sait qu'elle triche et fait appel à un traiteur et tente l'interrogatoire qui ne révèle rien jusqu'à ce que le FBI débarque en force et arrête l'hôtesse pour esclavage et là, les invitées découvrent une asiatique enfermée dans une pièce à coté contrainte à la cuisine et autres taches ménagères.
En attendant de retourner dans son pays, l'Eglise vient en aide à cette immigrée et Carlos se propose pour l"héberger chez eux. Gabi est folle de rage jusqu'à ce qu'elle découvre les talents de Xiao Mei pour le reprisage de haute couture, le ménage et la cuisine. Pour la remercier, Gabi lui offre un bracelet précieux. Problème, l'heure du départ arrive et Gabi ne veut plus se séparer de sa nouvelle amie domestique. Et Xiao ne veut pas partir non plus et elle reste finalement chez les Solis.
Encore une fois, Eva Longoria est parfaite. Et je ne dis pas ça à cause des 5 minutes à se balader en lingerie. Même les épisodes où elle reste habillée sont parfaits. Le personnage est bon et Eva le rend encore meilleure. Chaque épisode est un festival.

Lynette :
On nous avait prévenu par la bouche de Nina lors de son licenciement que le patron était un gamin attardé. Avec Tom comme employé, il se lache enfin. Et il profite de Tom qui cherche à se faire bien voir pour lancer toutes sortes de paris débiles : rattraper les cacahouettes avec la bouche ou bien même manger un donut plongé dans l'eau des toilettes. Lynette en a marre de voir son mari humilié et fait un pari avec son boss : elle mange 500 grammes de tranches de porc cru et il laisse tomber les paris dans le bureau. Et Lynette les mange. Voilà, c'est tout. Tout ça pour rapprocher Tom et son nouveau boss. Mouais ... Pas top.

Mike :
Revoilà l'intrigue Noah avec Felicia qui lui amène une lettre anonyme écrite par elle-même qui lui dit qu'il a un petit fils. Noah ne met pas un seul instant en doute ce mot et lance son chien de garde derrière Mike qui lui avoue qui est le petit fils en question. C'est mou, c'est confus, ça n'a pas de sens donc c'est pas génial pour l'instant.

Bref, un bon épisode avec une très bonne Bree et un mystère Applewhite qui se rattrape en intérêt à chaque nouvel épisode. Et puis Eva reste au top. Par contre, Susan yeurk. Dégage. Et Lynette a un coup de mou. Reste Mike qui continue à se débattre avec le mourrant Noah. Pour l'instant, ça va même si on ne voit pas vraiment où ils veulent en venir à part donner du temps d'antenne à James Denton et faire revenir Felicia Tillman qui avait été apprécié du public il parait.

Posté par Speedu à 21:33 - Desperate Housewives - Permalien [#]